Actualités

INFARCTUS: Sédentarité, voiture et télévision…les 3 grands fautifs

Actualité publiée il y a 10 années 7 mois 1 semaine
European Heart Journal
Sédentarité, voiture et télévision...

Cette étude mondiale menée sur près de 30.000 personnes montre que sédentarité, voiture et télévision -2 autres marqueurs de sédentarité- sont 3 grands facteurs décisifs indépendants, associés à un risque accru de crises cardiaques, en particulier dans les pays à faible et moyen revenu. Des résultats simples et parlants publiés dans l’édition en ligne du 11 janvier de l'European Heart Journal qui rappellent les dangers cardiaques liés à la tendance de plus en plus sédentaire de la vie quotidienne et, de manière surprenante, tout autant dans les pays à faibles revenus.

Ces conclusions sont issues de l'étude Interheart, une étude cas-contrôle sur plus de 29.000 personnes de 52 pays d'Asie, d'Europe, du Moyen-Orient, Afrique, Australie, Amérique du Nord et Amérique du Sud.

«Jusqu'à présent, peu d'études ont examiné les différents aspects de l'activité physique en relation avec le risque de crises cardiaques», explique le professeur Claes Held, auteur principal de l'étude et professeur associé au département Cardiologie de l'Uppsala University Hospital (Suède). On en sait déjà beaucoup sur l'association entre activité physique et risque cardiovasculaire, mais cette étude nous apporte une perspective globale.

 

L'activité physique, un préalable pour éviter l'infarctus du myocarde : L'étude montre ainsi qu'une activité physique même modérée réduit le risque de crise cardiaque, indépendamment des autres facteurs de risque, quel que soit le sexe, l'âge ou la région du monde et que ce soit dans des pays à niveaux de revenus faibles, moyens ou élevés. Ces données confirment aussi l'effet protecteur de l'activité physique sur la réduction de facteurs de risque traditionnels tels que le tabagisme.

 

La voiture et la télévision, qui favorisent la sédentarité, mis en accusation : Pourquoi, car ce sont des facteurs significatifs d'augmentation du risque de crise cardiaque, indépendants des autres facteurs de risque.

 

L'équipe internationale (Suède, Canada et Etats-Unis) a comparé les habitudes d'exercice physique de 10.043 personnes victimes d'une première crise cardiaque à celles de 14.217 personnes en bonne santé (groupe témoin). Ils ont interrogé les participants sur le caractère sédentaire de leur travail, leur pratique de la marche à pied, ou d'autres types d'exercices jusqu'à la pénibilité éventuelle du travail. Les participants pouvaient choisir entre 4 réponses, principalement sédentaire, exercice léger, exercice modéré et exercice vigoureux. Les participants ont également déclaré s'ils possédaient une voiture, une moto, un téléviseur, un ordinateur… des terres et du bétail !

 

Les chercheurs constatent que,

 

· les personnes à activité physique modérée, dans le cadre professionnel, présentent 22% de risque en moins de crise cardiaque,

· les personnes à activité physique légère présentent 11% de risque en moins de crise cardiaque, par rapport aux personnes dont la profession reste essentiellement sédentaire.

· Un travail physiquement pénible ne réduit pas du tout le risque.

· Les personnes qui pratiquent, durant leurs loisirs, une activité physique légère, réduisent leur risque de 13%

· et de 24% pour une activité modérée ou intense.

· Les personnes qui possèdent à la fois une voiture et un téléviseur, deux indicateurs d'un mode de vie sédentaire, ont un risque accru de 27% de crise cardiaque, vs celles qui ne possèdent ni l'un ni l'autre.

En général, l'emploi plus sédentaire est plus courant dans les pays à faible revenu tout comme la pratique de l'activité physique pendant les loisirs est moins fréquente. Les auteurs concluent donc, logiquement, qu'un exercice physique quotidien modéré doit être encouragé partout dans le monde à prévenir les maladies cardiaques.

 

Sources: European Heart Journal doi:10.1093/eurheartj/ehr432 « Physical activity levels, ownership of goods promoting sedentary behaviour and risk of myocardial infarction: results of the INTERHEART study” via European Society of Cardiology “Global study sheds light on role of exercise, cars and televisions on the risk of heart attacks” et doi:10.1093/eurheartj/ehr363 “On cars, TVs, and other alibis to globalize sedentarism" (Vignette © SVLuma - Fotolia.com)

 

Accéder aux dernières actualités sur l'Infarctus

Autres actualités sur le même thème