Vous recherchez une actualité
Actualités

L'exposition aux PHTALATES double le risque de diabète chez les personnes âgées

Actualité publiée il y a 8 années 6 mois 3 semaines
Diabetes Care

Les études sur les dangers des phtalates pour la santé se font plus pressantes. Il y a seulement quelques jours, cette étude de l’Inserm montrait que l’exposition du système reproducteur de l’Homme à une dose « normale » de phtalates entraînait une réduction de la production de testostérone et donc de la fertilité. Aujourd’hui, cette étude menée par l’Université d'Uppsala, publiée dans l’édition du 12 avril de la revue Diabetes Care alerte sur un risque double de diabète chez les personnes âgées donc exposées tout au long de la vie.

Le lien entre les phtalates présents dans les cosmétiques, les plastiques et les médicaments et le risque de développer un diabète chez les personnes âgées vient d'être établi. Car,, selon cette étude, même une exposition à faible taux de phtalates, double le risque de diabète.


Monica Lind, professeur agrégé de médecine environnementale et Lars Lind, professeur de médecine à l'Université d'Uppsala, ont analysé les nouvelles données de l'étude PIVUS, qui couvre plus de 1.000 personnes âgées, hommes et femmes de 70 ans et plus. Les chercheurs ont relevé les mesures de la glycémie à jeun, les niveaux d'insuline et à partir d'échantillons sanguins ont analysé les différentes toxines résultant de l'environnement, dont les métabolites (résultant du métabolisme) des phtalates. Les participants avaient été exposés à ces substances comme la plupart des gens, par contact avec des plastiques, des cosmétiques ou autres produits de soin.

Comme prévu, le diabète est plus fréquent chez les participants en surpoids et à niveaux de lipides sanguins élevés. Mais les chercheurs constatent également,

· un lien entre les taux sanguins de certains des phtalates et l'augmentation de la prévalence du diabète, même après ajustement pour ces facteurs de risque classiques comme l'obésité, les lipides sanguins, le tabagisme ou la sédentarité.

· Les personnes présentant des niveaux élevés de phtalates ont un risque quasi-double de développer un diabète par rapport aux personnes ayant des niveaux inférieurs.

· Certains phtalates sont également associés à une perturbation de la production d'insuline dans le pancréas.

Certes des études complémentaires sont nécessaires, précisent les auteurs, tout comme des études expérimentales sur cellules ou sur l'animal pour cerner les mécanismes biologiques qui sous-tendent cette association.

Source : Diabetes Care published ahead of print April 12, 2012, doi:10.2337/dc11-2396 “Circulating Levels of Phthalate Metabolites Are Associated With Prevalent Diabetes in the Elderly” (Visuel © Elnur - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur les Phtalates

Lire aussi : PHTALATES: Testicules exposés, testostérone diminuée

Autres actualités sur le même thème