Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉLANOME: Les U.V. boostent la propagation le long des vaisseaux sanguins

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 4 jours
Nature

Deux constatations remarquables, avec cette étude de l’Université de Californie -Los Angeles: Sur la propagation du mélanome, les cellules cancéreuses peuvent se propager à travers le corps en rampant comme de minuscules araignées le long et à l'extérieur des vaisseaux sanguins sans jamais pénétrer dans la circulation sanguine. Ensuite, les rayons U.V. favorisent et accélèrent ce mode de propagation. Ces conclusions, présentées dans Nature, expliquent comment un petit cancer de la peau en se propageant vers le cerveau, les poumons, le foie ou d'autres organes, peut devenir mortel.

Les cellules de mélanome peuvent, à partir de la tumeur initiale, se propager à travers la circulation sanguine vers d'autres parties du corps, où elles s'accumulent et forment de nouvelles tumeurs. Mais un autre processus métastatique, via l'extérieur des vaisseaux, avait déjà été identifié et décrit par cette équipe de l'UCLA, les Drs Lugassy et Barnhill, tous deux professeurs de pathologie à l'UCLA.


Dans cet autre processus, appelé « dissémination métastatique par migration extravasculaire » les cellules de mélanome se déplacent le long de la paroi extérieure des vaisseaux sanguins par angiotropisme (un processus d'interaction entre les cellules cancéreuses et les cellules des vaisseaux sanguins). Depuis les chercheurs ont travaillé à réunir d'autres preuves scientifiques confirmant l'existence de cette voie métastatique des cellules cancéreuses. Au cours de ce processus, les cellules cancéreuses peuvent remplacer les péricytes, des cellules qui se trouvent sur ​​l'endothélium à l'extérieur des vaisseaux sanguins, par mimétisme : En imitant les péricytes, les cellules de mélanome se glissent le long des capillaires jusqu'à atteindre un autre site où elles s'accumulent pour former de nouvelles tumeurs. Tout ce processus explique le délai pouvant séparer la détection du cancer primaire et l'apparition de métastases à distance explique le Dr Barnhill. Cette théorie, au départ controversée, a également été confirmée par d'autres études avec d'autres types de cellules tumorales solides, comme dans le cancer du pancréas, expliquent les auteurs.

Les U.V., facteur favorisant : Nouvelle constatation, tout ce processus est accéléré lorsque les cellules de cancer de la peau sont exposées à la lumière ultraviolette. Dans cette nouvelle étude, l'équipe de recherche montre, sur la souris modèle de mélanome qu'un rayonnement ultraviolet accélère cet angiotropisme et accélère la dissémination métastatique par migration extravasculaire. Ces souris exposées aux U.V. présentent plus de métastases pulmonaires que les souris non exposées.

Si l'on savait que le rayonnement UV est un facteur de développement du mélanome, ici, on apprend qu'il provoque une inflammation au niveau du site de la tumeur, ce qui entraîne une concentration élevée de neutrophiles (un type de globules blancs) puis le développement de l'angiotropisme.

Il s'agit donc, à partir de ces découvertes, d'identifier une cible, de médicament, qui puisse interférer avec ce processus. Alors que le danger du mélanome vient de sa propagation métastatique vers les organes vitaux, pouvoir ralentir ou arrêter ce processus permettrait de réduire considérablement le risque de décès.

Autres actualités sur le même thème

Pages