Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉMOIRE: Pourquoi les femmes n'oublient jamais rien

Actualité publiée il y a 6 années 2 mois 5 jours
Memory

Cette recherche de l’Université Cornell suggère une mémoire épisodique supérieure chez les femmes, en expliquant qu'elles se souviennent des événements passés bien mieux que les hommes, avec force détails, traduisant ainsi, aussi, plus d’intensité et d’émotion. Les femmes seraient ainsi capables d’encoder plus de données sur le moment puis d’accéder plus facilement aux informations stockées que les hommes. Ces conclusions, publiées le 17 juin dans la revue Memory, expliquent, en partie, pourquoi hommes et femmes ne voient pas la vie du même œil.

Des résultats qui vont plus loin et qui suggèrent aussi, selon l'auteur principal, Qi Wang, professeur de développement humain à l'Université Cornell que le contenu de la mémoire se réactualise et s'organise au fil du temps de manière sexuée. Ses conclusions vont même jusqu'à préciser à quelles étapes nos mémoires, d'hommes ou de femmes, divergent dans leur processus de formation.


Vécu, mémoire et émotion : La mémoire épisodique ou des événements personnellement vécus, est liée au mode de codage des informations liée à ces événement dans le cerveau, à leur mode de « conservation « puis de rappel, un mode qualifié de « plus orienté socialement » chez les femmes que chez les hommes. Ces résultats ont été obtenus sur 60 étudiants destinataires, sur 1 semaine, de 3 sms qui les invitaient à écrire immédiatement ce qui leur était arrivé durant les 30 dernières minutes. A la fin de la semaine, les participants devaient se rappeler autant de détails que possible sur ces événements dans un test surprise de mémoire.

Comparativement aux hommes, les femmes de l'étude enregistrent et se rappellent de plus de détails sur les événements vécus et rapportent leurs expériences en se concentrant davantage sur les relations et les interactions sociales que les hommes, traduisant ainsi des différences d'intensité de vécu et d'émotion.

Ces résultats qui apportent un éclairage nouveau sur les mécanismes qui sous-tendent les différences entre les sexes dans la mémoire épisodique, contribuent à expliquer pourquoi hommes et femmes voient le monde et la vie différemment, ici en raison de modes cognitifs différents.

Source: Memory DOI:10.1080/09658211.2012.743568 Gender and Emotion in Everyday Event Memory

Lire aussi:

MÉNOPAUSE: Un gel de testostérone pour booster la mémoire des femmes

La MÉMOIRE des visages, une capacité typiquement féminine -

Autres actualités sur le même thème