Vous recherchez une actualité
Actualités

NEURO: Des neurones longue portée spécialistes de la peur

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 4 semaines
The Journal of Neuroscience

La peur est une émotion vitale parce qu’elle protège des dangers perçus, mais exagérée ou « mal propos », comme celle ressentie dans le syndrome de stress post-traumatique (SSPT), elle peut empêcher de vivre normalement. Ces scientifiques du Cold Spring Harbor Laboratory (NY) viennent de faire une avancée dans la compréhension du mécanisme de la peur, en identifiant un nouvel ensemble de neurones spécialisés, et d’une portée telle qu’elle leur permet de relier directement le site de la mémoire de la peur à une région du tronc cérébral qui contrôle le comportement. Leurs travaux sont publiés dans le Journal of Neuroscience.

Au fait, comment le cerveau convertit-il une émotion en réponse comportementale? Et la peur ? Les scientifiques savent qu'une petite structure du cerveau, l'amygdale, stocke les souvenirs liés à la peur et que tout événement perçu comme dangereux ou menaçant va entraîner une activation neuronale dans ses zones centrales et latérales. Les signaux passent ensuite d'un groupe de neurones à l'autre pour atteindre les neurones du tronc cérébral, le centre d'actions en réponse à la peur.


Le Pr Bo Li et ses collègues utilisent ici de nouvelles techniques génétiques pour identifier les neurones précis dans l'amygdale centrale qui contrôlent cette mémoire de la peur et décrypter le processus de communication de l'amygdale à la zone concernée du tronc cérébral. Ils identifient un groupe de neurones à longue portée, capables de se projeter de l'amygdale centrale jusqu'à une zone du tronc cérébral, connue sous le nom la substance grise périaqueducale du mésencéphale, impliquée dans la réaction comportementale. Lorsque les chercheurs conditionnent des souris à craindre un bruit spécifique, à l'écoute de ce bruit, l'activité de ces neurones de longue portée s'accroît.

Nouvelle voie et neurones spécialisés : C'est une nouvelle voie neuronale identifiée pour l'apprentissage de la peur, mais également des neurones spécialisés qui participent activement au conditionnement. La prochaine étape sera de regarder comment ces réseaux s'activent en cas de stress post-traumatique et de tenter de les inhiber pour parvenir à contrôler la peur.

Source: The Journal of Neuroscience 12 February 2014 doi: 10.1523/JNEUROSCI.4166-13.2014 Fear Conditioning Potentiates Synaptic Transmission onto Long-Range Projection Neurons in the Lateral Subdivision of Central Amygdala (visuel © © Rynio Productions - Fotolia.com)

Plus d'études sur la Peur

Lire aussi: NEURO: Un cerveau qui ne connait pas la peur

PSYCHO: L'Homme qui a peur est-il un animal? -

Autres actualités sur le même thème

Pages