Vous recherchez une actualité
Actualités

PARACÉTAMOL: Pour éviter les surdoses, il faut le mettre en petite boîte

Actualité publiée il y a 5 années 10 mois 2 semaines
BMJ

Sûr et efficace lorsqu'il est pris correctement, mais peut-être dangereux, lorsqu’on dépasse la dose recommandée, surtout en cas de prise pour différentes affections et sur une longue durée. Il s’agit du paracétamol, qui bien que considéré comme un médicament courant, entraîne des décès. Cette étude de plusieurs universités britanniques, montre que, parmi les mesures permettant d’éviter les surdoses, il y a la réduction des conditionnements. Les conséquences d’une telle réduction, dont une réduction de plus de 40% du nombre de décès, viennent d’être publiées dans le British Medical Journal.

Il s'agit d'une étude portant sur les effets à long terme de la réduction des conditionnements de paracétamol sur le taux de décès par surdose et le nombre de greffes du foie effectuées en Angleterre et au Pays de Galles. Car parmi les risques d'une surdose à long terme, celui de lésions hépatiques fait partie des plus fréquents. Il se trouve qu'en septembre 1998, une nouvelle législation en Angleterre et au Pays de Galle a limité le conditionnement à 32 comprimés pour les ventes en pharmacie de paracétamol (et à 16 comprimés dans les autres points de ventes autorisés).


Les chercheurs ont donc regardé l'impact à long terme de la législation sur le nombre de décès par surdose –dont une partie pour suicide- et sur le nombre de patients hospitalisés pour insuffisance hépatique. Leur analyse porte sur les données des transplantations hépatiques et des décès pour la période 1993 à ​​2009. Les chercheurs constatent une forte diminution du nombre de décès en Angleterre et au Pays de Galles impliquant le paracétamol. La diminution globale est estimée à 43% dans les 11 années qui ont suivi la promulgation de la loi. Le nombre de demandeurs pour les greffes de foie, marque, sur la même période, une réduction de 61%.

Cependant, les auteurs rappellent que le nombre de décès par surdose de paracétamol reste non négligeable, aux alentours de 120 par an, en Angleterre et au Pays de Galle. D'autres mesures seront donc nécessaires, et peut-être une nouvelle réduction des tailles de conditionnement voire de la teneur en paracétamol des comprimés. Il s'agira aussi de vérifier que cela n'a pas eu d'effet majeur sur l'efficacité de la prise en charge de la douleur.

Source: BMJ 2013;346:f403 7 February 2013 Long term effect of reduced pack sizes of paracetamol on poisoning deaths and liver transplant activity in England and Wales: interrupted time series analyses

Lire aussi : PARACÉTAMOL: Dangers et décès avec les surdoses prolongées -

Autres actualités sur le même thème

Pages