Vous recherchez une actualité
Actualités

SOINS à DOMICILE : Le plus grand défi, c'est à la sortie

Actualité publiée il y a 6 mois 4 semaines 3 heures
BMJ Quality and Safety
Les patients mettent en priorité l’accessibilité immédiate à des soins à domicile de qualité

Les patients sont toujours confrontés à des défis importants lorsqu'ils sortent de l'hôpital. Les soignants qui vont prendre la relève des soins au domicile, aussi. Cette équipe du , St. Michael's Hospital - Université de Toronto a cherché à mieux déterminer ce qui a influence l'expérience du patient et du soignant lors de la transition de l'hôpital au domicile et quels sont les aspects clés à optimiser pour améliorer le système de santé et la qualité des soins. Les conclusions, présentées dans le BMJ Quality and Safety mettent en exergue et en priorité l’accessibilité immédiate à des soins à domicile de qualité.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

On sait que la transition domicile-hôpital et hôpital-domicile est une période de plus grande vulnérabilité, en particulier pour le patient plus âgé. Des études ont déjà regardé quelles étaient les principales conditions d’une transition de soins réussie, ce que les patients et les soignants attendent au cours de cette étape du parcours de soins, l’importance de la transmission des données patient, et certains établissements confient à des infirmières en soins de transition cette lourde responsabilité de continuité et de sécurité des soins.

A la sortie de l’hôpital, les patients doivent pouvoir compter sur des soins à domicile opérationnels et de qualité

L’équipe canadienne dresse ici une cartographie conceptuelle des priorités à observer, à partir de l’interview de 736 patients admis puis sortis de l'hôpital au cours des 3 dernières années. Les participants se sont exprimés dans un premier temps sur les différents aspects ayant affecté leur expérience pendant la transition hôpital-domicile. Puis 271 participants ont évalué chacun des 52 énoncés retenus à l’issue de l’analyse sur une échelle en 5 points en termes de priorité pour le système de santé. La première priorité que le système de santé devrait combler, selon l’analyse s’avère être :

  • l’insuffisance de services de soins à domicile financés par l'État pour répondre au besoin de soins liés à la transition ;
  • la mise en œuvre non effective de ces soins à domicile au retour au domicile ;
  • devoir se « battre » pour obtenir suffisamment de soins à domicile.

Une autre priorité évoquée est l’accès à un numéro d’urgence à appeler en cas de problème.

 

Cette priorité à donner à des soins au domicile suffisants, adaptés, efficients et opérationnels à la sortie de l’hôpital et au moment du retour au domicile apparaît donc comme la priorité absolue des patients ayant déjà vécu cette expérience de transition, et cette priorité s’avère « cohérente » quel que soit le type de patient (et le motif de l’hospitalisation).

 

Ainsi, dans un pays doté d'une assurance maladie universelle, connu pour ses bonnes pratiques voire ses pratiques avancées en Santé publique, le défi des soins à domicile (SAD) reste toujours à relever, en particulier à la sortie de l’hôpital. L’auteur principal, le Dr Tara Kiran, médecin de famille et chercheur au Centre MAP de St. Michael commente ces résultats : « La transition de l'hôpital au domicile est une période difficile et sensible pour les patients et les soignants, et si les soutiens appropriés ne sont pas en place, les patients risquent de connaître de mauvais résultats ».

 

L’équipe travaille aujourd’hui à l'élaboration d'une norme de qualité concernant la transition de l'hôpital à la maison avec un groupe consultatif communautaire qui comprend des patients et des soignants, ainsi que des représentants des services de santé et des organismes communautaires. «Les patients et les soignants doivent être impliqués dans la planification de la décharge, les patients doivent savoir qui contacter lorsqu'ils rentrent chez eux et, plus important encore, ils ont besoin dès leur retour de soutiens et de soins opérationnels à domicile ».

Autres actualités sur le même thème