Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOL: Une consommation modérée liée à une meilleure qualité de vie

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 4 semaines
Journal of Study on Alcohol and Drugs

Les consommateurs réguliers mais modérés d’alcool bénéficieraient, en moyenne, d’une meilleure qualité de vie que les abstinents, selon cette étude de l’Université de Boston publiée dans le Journal of Study on Alcohol and Drugs. Et s’ils continuent à boire, modérément, soit de 1 à 3 boissons alcoolisées par semaine, cela ne nuirait aucunement à l’évolution de cette qualité de vie. En regard de l’abstinence.

Ces résultats ont été obtenus sur un échantillon de 5.404 Canadiens âgés de 50 ans et plus au départ de l‘étude. Les chercheurs ont estimé les effets des différents modes de consommation d'alcool sur la qualité de vie sur la base d'une échelle standard (Health Utilities Index Mark 3- HUI3). Les auteurs rapportent que la plupart des participants suivent des modes de consommation d'alcool stables sur la durée de l'étude de 6 ans.


Les buveurs modérés ont été définis comme ceux consommant entre 1 et 3 boissons alcoolisées par semaine sans dépasser 3 par jour pour les femmes et 4 pour les hommes. Des évaluations répétées ont permis aux auteurs de classer les participants en fonction des changements dans leurs habitudes de consommation et d'identifier les buveurs modérés persistants. 31,4% des participants ont diminué leur consommation au cours de la période de suivi.

Les buveurs modérés présentent les scores de qualité de vie les plus élevés au départ, puis l'évolution de leur qualité de la vie est similaire à celle des abstinents, sauf pour ceux qui diminuent leur consommation d'alcool. Les enquêteurs concluent que les buveurs modérés réguliers ont des niveaux de qualité de vie en moyenne plus élevés que les abstinents et que la poursuite d'une consommation modérée n'impacte pas significativement l'évolution de la qualité de vie.

Les raisons pour lesquelles un participant sur 3 s, pourtant en bonne santé, cesse de boire ou diminue leur consommation, ne sont pas connues. Les auteurs suggèrent qu'au fur et à mesure de l'avancée en âge, la diminution des interactions sociales conduit à réduire les occasions de boire.

Dans l'ensemble, cette étude montre une relation positive entre la consommation d'alcool régulière et modérée et la qualité de vie chez des adultes d'âge moyen mais les effets d'une consommation continue sur la qualité de vie ultérieure restent flous.

Sources: J. Stud Alcohol Drugs 2012;73:581 Volume 73, 2012 > Issue 4: July 2012 et Boston University Medical Center Critique 083: Higher quality of life seen among regular moderate drinkers than among abstainers To read the full critique

Accéder aux dernières actualités sur l'Alcool

Accéder au Dossier Alcoolodépendance, prévention, pathologies et traitements. Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages