Vous recherchez une actualité
Actualités

ASTHME léger: Une nouvelle immunothérapie par anticorps prometteuse

Actualité publiée il y a 4 années 7 mois 2 jours
NEJM

Cette nouvelle thérapie de l’asthme par anticorps permet de réduire considérablement l'inflammation et d’accroître la protection contre les allergènes inhalés, chez des asthmatiques « légers » selon cette étude de phase II menée à l'Université McMaster. Les conclusions, publiées dans le New England Journal of Medicine et présentées lors de la conférence de l'American Thoracic Society (San Diego) en montrant une amélioration significative de la qualité de vie, ouvrent une nouvelle voie thérapeutique prometteuse pour les patients souffrant d’asthme allergique léger ou répondant mal aux autres traitements disponibles.

L'asthme est une des maladies chroniques les plus fréquentes, sa prévalence ne fait qu'augmenter atteignant aujourd'hui plus de 8% de la population. Les patients souffrant d'asthme allergique sont traités avec des corticoïdes inhalés et peuvent aussi avoir recours à des bronchodilatateurs pour mieux contrôler leur asthme. En cas d'asthme sévère et difficile à contrôler, peut également être traité par anticorps, anti-immunoglobuline E (anti-IgE) qui va réduire la quantité d'IgE circulantes pouvant déclencher les réactions allergiques. Cette nouvelle recherche ouvre les indications d'un nouveau traitement par anticorps (AMG157) pour les personnes qui souffrent d'asthme allergique léger ou qui ont des problèmes avec les inhalateurs ou médicaments à base de stéroïdes.


Les cellules épithéliales qui bordent les voies respiratoires dans les poumons produisent une protéine, la lymphopoïétine stromale thymique (TSLP) qui provoque l'inflammation. L'étude montre que chez les asthmatiques, les cellules épithéliales produisent cette protéine en permanence. En bloquant cette protéine avec un anticorps, nommé AMG157, les chercheurs parviennent à soulager l'inflammation et d'augmenter la résistance aux allergènes. L'étude de phase II, vs placebo, menée auprès de 31 patients atteints d'asthme léger, montre, avec 3 doses d'AMG 157 (700 mg) intraveineuses, une réduction significative de l'inflammation et une protection renforcée contre les allergènes inhalés.

Source: NEJM May 20, 2014DOI: 10.1056/NEJMoa1402895 Effects of an Anti-TSLP Antibody on Allergen-Induced Asthmatic Responses

Pour en savoir plus sur l'Asthme

Lire aussi : ASTHME: Les erreurs à ne pas commettre -

Autres actualités sur le même thème

Pages