Vous recherchez une actualité
Actualités

AVC: Avec les sodas, risque augmenté, avec le café, risque diminué

Actualité publiée il y a 9 années 3 semaines 5 jours
American Journal of Clinical Nutrition

Ces chercheurs de Harvard et du Cleveland Clinic's Wellness Institute montrent que plus la consommation de sodas sucrés ou même light est importante, plus le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) est élevé. A l'inverse, la consommation de café caféiné ou décaféiné vient d’être associée à un risque plus faible d’AVC. Ces conclusions, publiées dans l'American Journal of Clinical Nutrition confirment de précédentes études suggérant l’association entre la consommation de sodas et le risque de diabète, d'hypertension artérielle, d'hypercholestérolémie, de goutte, de maladies coronariennes et bien sûr de gain de poids.

« Les sodas constituent reste la principale source de sucre ajouté dans l'alimentation », rappelle le Dr Adam Bernstein, auteur de l'étude et directeur de recherche à la Cleveland Clinic. « Nous commençons à comprendre que la consommation régulière de ces boissons déclenche une réaction en chaîne dans le corps qui peut potentiellement conduire à de nombreuses maladies et en particulier à l'AVC ».


La recherche a analysé la consommation de sodas de 43.371 hommes participant à la Health Professionals Follow-Up Study de 1986 à 2008, et de 84.085 femmes de la Nurses Health Study de 1980 à 2008. Au cours de ces études, 2.938 coups AVC ont été documentés chez les femmes, 1.416 chez les hommes.

· Avec les sodas sucrés, l'apport de sucre peut entraîner une augmentation rapide de la glycémie et de l'insuline qui, au fil du temps, peut conduire à l'intolérance au glucose, à la résistance à l'insuline et à l'inflammation. Ces changements physiologiques favorisent l'athérosclérose et la thrombose, facteurs de risque d'accident vasculaire cérébral ischémique. Ce risque d'AVC apparaît ici plus élevé chez les femmes que chez les hommes.

- Le risque relatif (RR) d'AVC pour une consommation ≥ 1 portion de soda sucré / j, vs aucune consommation de soda, s'élève à 1,16 (IC :95% de 1,00 à 1,34).

- Le RR ≥ 1 portion de soda light / j, vs aucune consommation de soda, s'élève à 1,16 (IC : 95% de 1,05 à 1,28).

· Le café contient des acides chlorogéniques, des lignanes et du magnésium, qui agissent tous comme des antioxydants et peuvent contribuer à réduire le risque d'AVC.

En comparaison avec une canette de soda sucré,

- un bol de café décaféiné est associé à un risque réduit de 10% d'AVC (IC : 95% de 1%à 19%),

- un bol de café non décaféiné est associé à un risque réduit de 9% (IC : 95% de 0% à 17%) Les réductions estimées du risque d'AVC sont similaires avec le café « normal » ou décaféiné.

L'étude montre aussi que les hommes et les femmes qui ont consommé plus d'un soda sucré par jour ont des taux plus élevés de pression artérielle et de cholestérol. La consommation régulière de sodas est également associée au manque d'activité physique, à la consommation fréquente de viande rouge et de produits laitiers entiers. Quant à la consommation de sodas light, dans cette étude, elle est associée à une incidence plus élevée de maladies chroniques et à un indice de masse corporelle plus élevé (IMC)…

Source: American Journal of Nutrition 2012 95: 1190-1199; First published online April 4, 2012. doi:10.3945/ajcn.111.030205 “Soda consumption and the risk of stroke in men and women

Lire aussi sur les Sodas, sur le Café, et sur les AVC

SODAS LIGHT : Un risque considérablement accru d'AVC

SODAS LIGHT: Leur consommation quotidienne favorise l'AVC

Quelques CAFÉS contre l'AVC? Oui mais jusqu'à un certain point

Autres actualités sur le même thème