Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER COLORECTAL: Le thé vert réduit de 14% le risque

Actualité publiée il y a 7 années 1 semaine 3 jours
American Journal of Clinical Nutrition

Boire régulièrement du thé vert est associé à une réduction du risque de 14% de tous types de cancer du système digestif, comme le cancer du côlon ou le cancer de l'estomac, conclut à nouveau cette étude menée à la Vanderbilt University (Nashville), sur 70.000 femmes chinoises. Ces résultats, publiés dans l’édition d’octobre de l’American Journal of Clinical Nutrition confirment ceux d’une étude récente, publiée dans la revue Nanomedicine, qui montrait que l'épigallocatéchine gallate (EGCG), le principal antioxydant du thé vert, pourrait être une arme naturelle pour le traitement des cancers.

Les chercheurs de la Vanderbilt University, en collaboration avec le National Cancer Institute, Rockville (USA) et l'Institut du cancer de Shanghai montrent que certains antioxydants présents dans le thé ont bien ce rôle protecteur contre les cancers de l'appareil digestif. Leur analyse a porté sur les données de l'étude de cohorte prospective SWHS (Shanghai Women's Health Study) menée auprès de 74.941 femmes chinoises âgées de 40 à 70 ans, en particulier parce que les femmes de cette cohorte ont déclaré de faibles niveaux de consommation de tabac et d'alcool, des facteurs qui pourraient perturber l'association. Les participantes avaient déclaré l'âge auquel elles avaient commencé ou arrêté de boire du thé, la fréquence de leur consommation, le type de thé consommé…et ces données ont été réactualisées au bout de 2,6 années de suivi. Les données concernant les diagnostics de cancer ont été issues des registres du cancer. 69.310 femmes ont finalement été suivies pendant une période moyenne de 11 ans, au cours de laquelle 1.255 cancers du système digestif ont été constatés. · Un tiers des femmes (28%) étaient des buveurs de thé réguliers. · 88% des consommatrices de thé ont déclaré boire du thé vert, 3,5% du thé parfumé, 1,1% du thé noir · En moyenne, les participantes buvaient 100g de thé par mois, et la durée moyenne de consommation de thé était de 15 ans.


Les chercheurs constatent

- que la consommation régulière de n'importe quel type de thé est associée à un risque réduit de 14% d'un cancer de l'appareil digestif (HR : 0,86, IC : 95% de 0,74 à 0,98). L'effet est dose-dépendant, plus la consommation est élevée, plus le risque diminue.

- Cependant, lorsque les chercheurs analysent les résultats par type de cancer, le thé n'a pas d'effet significatif sur le risque d'un cancer du système digestif spécifique.

Il faut noter que cette étude a porté sur des femmes chinoises et que si l'analyse a bien ajusté les résultats avec les facteurs de confusion possibles, ces résultats pourraient tout de même différer à la fois pour les hommes ou les femmes de cultures différentes, en raison d'autres facteurs environnementaux pouvant influer sur le risque de cancer. Cependant, l'étude ajoute aux preuves des bénéfices du thé vert en prévention des cancers.

Source: The American Journal of Clinical Nutrition doi: 10.3945/​ajcn.111.031419 online October 10 2012 Prospective cohort study of tea consumption and risk of digestive system cancers: results from the Shanghai Women's Health Study.

Lire aussi :

CANCER: Un composé du thé vert, anticancéreux prometteur?

OBÉSITÉ: Le thé vert a ses vertus amincissantes -

Autres actualités sur le même thème