Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de l'ESTOMAC: Eliminer Helicobacter pylori pourrait éliminer le risque

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 6 jours
Cochrane Library

Les deux tiers d’entre nous « hébergent » Helicobacter pylori, la bactérie responsable de l’ulcère d'estomac et, dans certains cas à l’origine du cancer de l’estomac. Sans éprouver le moindre symptôme. Cette nouvelle analyse de la Cochrane Library suggère que l'éradication de Helicobacter pylori par une courte thérapie peut réduire en population, le risque de cancer gastrique, la troisième cause la plus fréquente de décès par cancer dans le monde. Bref, l'éradication de H. pylori en population générale aurait le potentiel de prévenir ce cancer.


Le lien entre Helicobacter pylori et le cancer gastrique : Rappelons qu'Helicobacter pylori est une bactérie intestinale en cause dans le développement des ulcères, mais également des cancers gastriques en favorisant la transformation de cellules épithéliales saines de la muqueuse gastrique en cellules cancéreuses par la production d'une protéine CagA. Seules les souches d'H. pylori qui portent le gène qui code pour CagA, soit environ 50% des souches en circulation, peuvent entraîner le développement d'un cancer de l'estomac.

D'autre part, les deux tiers d'entre nous portent des souches H. pylori dans leur corps, mais dans la plupart des cas, sans aucun symptôme. Le risque est donc latent.

H. pylori peut être éradiqué avec un court traitement antibiotique : quelques jours d'antibiotiques combinés avec un autre médicament qui supprime la production d'acide gastrique permet d'éliminer les souches « dormantes ».

L'élimination de H. pylori réduit bien l'incidence du cancer gastrique : c'est ce que démontrent les chercheurs avec leur méta-analyse de tous publiés essais randomisés ayant comparé l'incidence du cancer après au moins une semaine de traitement anti-H. pylori, vs placebo ou aucun traitement, chez des participants pylori-positifs mais asymptomatiques H. Leur examen, qui a retenu 6 études portant au total sur près de 6.500 participants révèle que la combinaison antibiotiques + thérapie de suppression de l'acide gastrique sur 1 à 2 semaines bloque le développement du cancer gastrique ou entraine une baisse d'incidence de plus de 30% : 1,6% vs 2,4%.

L'éradication de H. pylori en population générale pourrait ainsi prévenir le cancer gastrique. Un appel donc à réfléchir à une révision des lignes directrices internationales pour la gestion de l'infection par H. pylori. Certes, d'autres essais restent nécessaires pour préciser les avantages et les inconvénients d'une telle approche.

Source: Cochrane Library 22 JUL 2015 DOI: 10.1002/14651858.CD005583.pub2 Helicobacter pylori eradication for the prevention of gastric neoplasia

Plus sur Helicobacter pylori, sur le Cancer de l'estomac

Autres actualités sur le même thème