Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de l'OVAIRE: Dépistage génétique pour toutes les femmes atteintes?

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 4 semaines
Journal of Ovarian Research

C’est la recommandation de cette équipe canadienne du McGill University Health Centre –et le titre de son communiqué- qui s’adresse donc à toutes les femmes atteintes de la forme la plus commune du cancer de l'ovaire : Dépister les mutations à risque des gènes BRCA1 et BRCA2 chez ces patientes permettrait d’identifier les femmes, qui, dans leurs familles, portent le même gène et de leur proposer ensuite des stratégies de prévention du cancer.

Cette recommandation suit la décision prise récemment par l'actrice américaine Angelina Jolie de subir une intervention chirurgicale pour l'ablation de ses ovaires et de ses trompes de Fallope après avoir passé ces tests de dépistage génétique. Certaines mutations dans le « breast cancer susceptibility gene 1 » ou BRCA1 –comme celles retrouvées chez Angelina Jolie et dans BRCA2 jouent un rôle important dans les cancers héréditaires du sein et des ovaires.


Cette étude a examiné de 400 échantillons de tissus de femmes atteintes du cancer de l'ovaire sans antécédents familiaux de la maladie. L'analyse montre que 19% de ces femmes atteintes de la forme la plus commune du cancer de l'ovaire sont porteuses de mutations BRCA1 et BRCA2, soit une incidence bien supérieure aux estimations précédentes, de 4 à 11%.

Détecter les femmes de la faille porteuses des mêmes mutations : Compte tenu du risque et de la létalité du cancer de l'ovaire, il est essentiel d'identifier les femmes sont porteuses de ces mutations génétiques héritées. Ces données d'incidence suggèrent que toutes les femmes atteintes soient testées pour ces gènes, indépendamment de leurs antécédents familiaux. L'objectif, identifier les femmes de la famille porteuses des mêmes mutations, leur proposer des stratégies de prévention et si besoin, de traitement personnalisé. Or, aujourd'hui, ces tests de dépistage génétiques sont réservés aux femmes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein et de l'ovaire, rappelle le Dr Patricia Tonin, directrice associée du Programme de recherche sur le cancer de l'IR-CUSM.

La réussite du traitement est également associée à l'identification de ces mutations car de nouveaux traitements, ciblés, s'avèrent aujourd'hui efficaces contre ces types de cancers. En conclusion, il faudrait faire passer des tests de dépistage génétiques à toutes les femmes atteintes d'un cancer de l'ovaire, ce qui n'est pas la norme mais une option à proposer.

Source: Journal of Ovarian Research 27 March 2015 doi:10.1186/s13048-015-0124-8 A targeted analysis identifies a high frequency of BRCA1 and BRCA2 mutation carriers in women with ovarian cancer from a founder population et Communiqué via Eurekalert (AAAS) Ovarian cancer: Genetic testing should be accessible to all women with the disease

Toutes les études sur BRCA1 et 2

Autres actualités sur le même thème