Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN HER2-positif: Perjeta prolonge de 16 mois la survie

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 1 semaine
FDA, Roche

L’autorisation « fast track » accordée dès 2013 par la Food and Drug Administration (FDA) à ce nouveau médicament, Perjeta® (pertuzumab), en traitement néoadjuvant, pour le cancer du sein de stade précoce HER2-positif, illustrait déjà ses résultats d’efficacité de phase II. Aujourd’hui, le laboratoire Roche, fabriquant du médicament, annonce une survie prolongée de 15,7 mois chez les patientes atteintes de cancer du sein métastatique HER2-positif avec Perjeta® en combinaison avec Herceptin et une chimiothérapie. Un grand progrès pour les patientes atteintes de cette forme particulièrement agressive de cancer du sein.

Perjeta est un médicament qui cible le récepteur HER2, une protéine qui se trouve à l'extérieur de nombreuses cellules normales et en grande quantité à l'extérieur des cellules cancéreuses dans les cancers HER2-positif. Perjeta va empêcher le récepteur HER2 de se fixer à d'autres récepteurs HER (EGFR / HER1, HER3 et HER4) à la surface des cellules et ralentir ainsi la croissance tumorale. Sa liaison à HER2 contribue également à déclencher une réponse du système immunitaire. Alors que Perjeta et Herceptin se lient tous deux au récepteur HER2, mais à des endroits différents, la combinaison Perjeta + Herceptin permet un blocage plus complet des voies de signalisation de HER2.


Dans cet essai « Cleopatra » de phase III, l'ajout de Perjeta à Herceptin et une chimiothérapie (docétaxel) a permis de prolonger la survie de 15,7 mois de patientes atteintes de cancer du sein métastatique agressif, portant ainsi la survie moyenne à 56,5 mois vs 40,8 mois pour les patientes n'ayant pas reçu le médicament. Les autres résultats de l'étude sont,

· une réduction du risque de décès de 32% avec Perjeta combiné à Herceptin et une chimiothérapie (HR = 0,68),

· une réduction de 32% du risque de progression du cancer,

· le maintien d'une survie prolongée de 6 mois, sur une période de suivi plus longue,

· un taux d'effets indésirables >25% avec Perjeta dont sévères >10% (les plus courants étant la diarrhée, des éruptions cutanées, une inflammation des muqueuses, maux de tête, infection des voies respiratoires supérieures, des démangeaisons, une réduction du nombre de globules blancs, la fièvre, la peau sèche et des spasmes musculaires).

Perjeta en combinaison avec Herceptin et la chimiothérapie par docétaxel chimiothérapie est déjà approuvé aux États-Unis et en UE pour les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif, non traité. Et Perjeta avait déjà reçu une autorisation accélérée en octobre 2013 dans le traitement avant chirurgie du cancer du sein précoce HER2-positif.

Des résultats plein d'espoir pour les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif, une forme particulièrement agressive de la maladie qui représente environ 25% des cas de cancer du sein.

Autres actualités sur le même thème

Pages