Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: L'obésité accroît de 40% le risque de second cancer

Actualité publiée il y a 7 années 1 mois 1 semaine
Breast Cancer Research and Treatment

Développement d'un nouveau cancer sur le même sein ou sur l’autre sein, d’un cancer de l’endomètre ou colorectal, voilà un risque accru de 37 à 96% de cancer primaire, chez les femmes en surpoids déjà frappées d’un premier cancer du sein. Si le surpoids a déjà été associé à une augmentation du risque de plusieurs cancers primaires, cette méta-analyse franco-britannique vient donc de l’associer au risque de second cancer. Ces conclusions, publiées dans l’édition d’août de la revue Breast Cancer Research and Treatment sont un argument supplémentaire pour lutter contre l’obésité mais aussi pour tenter d’évaluer l'effet de la reprise d’un poids normal sur l'incidence du deuxième cancer.

Ces chercheurs de l'Inra et de l'Inserm en collaboration avec une équipe de l'Imperial College ont mené cette méta-analyse d'études prospectives sur la relation entre surcharge pondérale et risque de seconds cancers après un cancer du sein. L'obésité présente lors du diagnostic d'un premier cancer du sein augmente le risque de développer un second cancer, localisé dans l'autre sein ou le même, dans l'endomètre ou le côlon-rectum. Alors que 27 à 32 % des adultes en France sont en situation de surpoids, et 9 à 17 % sont atteints d'obésité, on peut penser que ces prévalences élevées touchent de manière identique les femmes diagnostiquées avec un cancer du sein.


Plusieurs études ont déjà étudié le rôle de l'indice de masse corporelle (IMC) sur l'incidence d'un second cancer chez les femmes atteintes de cancer du sein. Les auteurs ont sélectionné puis analysé 13 études publiées jusqu'en mai 2012 pour estimer les risques relatifs (RR) de second cancer en fonction du surpoids. Après consolidation des données, l'obésité, lors d'un premier cancer du sein a été associée,

· à un risque accru de 37% de cancer du sein controlatéral (RR : 1,37, IC : 95% de 1,20 à 1,57),

· à un risque accru de 40 % de cancer du même sein (RR : 1,40, IC : 95% de 1,24 à 1,58),

· à un risque accru de 96 % de cancer de l'endomètre (RR : 1,96, IC : 95% de 1,43 à 2,70),

· à un risque accru de 96 % de cancer colorectal (RR : 1,89, IC : 95% de 1,28 à 2.79).

Une augmentation de 5 kg / m (2) entraîne, de manière dose-dépendante une augmentation des risques respectifs de cancer de 12% sur l'autre sein et de 14% pour le même sein et de 46% de cancer de l'endomètre.

On ne compte plus les comorbidités de l'obésité, et de nombreux cancers (œsophage, endomètre, rein, côlon-rectum, pancréas, sein après la ménopause) ont déjà été associés au surpoids et à l'obésité. Alors que l'incidence du cancer du sein dépasse les 50.000 cas chaque année, environ 15.000 femmes, déjà atteintes une première fois, vont ainsi accroître, de 50%, en raison de leur surcharge pondérale, leur risque de récidive.

Sources: Communiqué INRA et Breast Cancer Res Treat 2012 August, 5. DOI: 10.1007/s10549-012-2187-1 Excess body weight and second cancer risk after breast cancer : a systematic review and meta-analysis of prospective studies.

Lire aussi: CANCER du SEIN: L'obésité facteur de risque confirmé de récidive

L'OBÉSITÉ liée à un risque accru de 50% de cancer colorectal

Autres actualités sur le même thème