Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: En 2040, une personne âgée sur 4 pourrait en être un survivant

Actualité publiée il y a 7 années 1 mois 4 semaines
British Journal of Cancer

Une personne sur 4 de plus de 65 ans pourrait être atteinte par un cancer, en 2040, selon cette étude britannique qui a effectué l’estimation pour le Royaume-Uni. Des conclusions généralisables au niveau de la tendance aux autres pays européens, publiés dans l’édition du 14 août du British Journal of Cancer.

Au Royaume-Uni, près de 2 millions de personnes avaient été diagnostiqués avec un cancer et étaient encore en vie en 2009. Un chiffre impressionnant sur lequel les chercheurs du King's College London et de l'University College London se sont en partie basés pour leurs estimations sur 2040. Un nombre de « survivants » du cancer qui pourrait augmenter d'environ 1 million- au Royaume Uni- chaque décennie jusqu'en 2040, en fonction des tendances actuelles, pour atteindre 3,5 à 5,3 millions en 2040, selon le scenario.


Les chercheurs ont fait l'exercice pour plusieurs types de cancer, du côlon, du poumon, de la prostate et du sein et pour l'ensemble des cancers combinés (hors cancer de la peau autre que le mélanome), à partir du registre britannique du cancer et les chiffres de diagnostics de 1971 à 2008. Leur estimation a été effectuée pour 2 scenarii, poursuite des tendances actuelles en matière de survie et stabilité, et prend en compte, bien entendu, l'évolution démographique.

Les augmentations les plus importantes concernent les groupes les plus âgés avec près d'un quart des personnes âgées de 65 ans et plus, «survivantes du cancer» (23,3% pour les hommes et 24,9% pour les femmes).

Parmi les différents cancers, le cancer de la prostate est celui qui devrait augmenter au rythme le plus rapide pour les hommes et le cancer du poumon le plus rapidement pour les femmes.

La survie après un diagnostic de cancer augmente et, avec le vieillissement de la population, le nombre de «survivants du cancer» devrait croître considérablement dans les décennies à venir, de même que l'impact du cancer sur le système de santé. Des projections donc précieuses pour le Royaume-Uni certes, mais généralisables, sur les tendances, à l'ensemble de l'Europe, qui peuvent permettre de développer un vrai plan de préparation à la prise en charge, correspondant à une telle prévalence, par nos systèmes de santé.


Source:
British Journal of Cancer, online August 14 2012 doi: 10.1038/bjc.2012.366 Projections of cancer prevalence in the United Kingdom, 2010–2040. (Visuel Incidence monde e-cancer)

Autres actualités sur le même thème