Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: Ils interceptent les communications entre cellules cancéreuses

Actualité publiée il y a 3 années 7 mois 3 semaines
PNAS

« Sois comme moi» ou «ne sois pas comme moi », deux messages possibles entre cellules cancéreuses qui vont précéder ou non leur réplication. Ce mécanisme de communication cellulaire est décrypté ici par des chercheurs de la Rice University dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS). Déjà connu sous le nom de voie de signalisation « Notch » impliquée dans la réplication et la formation de métastase, sa compréhension et son détournement pourraient permettre de stopper la progression tumorale.

Une étude de l'Université de Californie San Diego a déjà montré qu'inhiber cette voie de signalisation Notch sur un modèle murin de leucémie, permet de supprimer les cellules initiatrices, les cellules souches leucémiques et donc de réduire le potentiel de réplication de ces cellules souches cancéreuses.


Cette équipe avait déjà cartographié le flux d'informations à travers des circuits génétiques impliqués dans les métastases du cancer. Elle décode ici le mécanisme d'interaction cellule-cellule, qui, dans le cancer mène au développement de métastases mais joue également un rôle crucial dans le développement embryonnaire et la cicatrisation des plaies. Le mécanisme est déclenché par une liaison entre le ligand d'une cellule et le récepteur Notch d'une autre cellule.

« Sois comme moi » : La recherche révèle en particulier que les principaux agents promoteurs de progression tumorale sont des grappes (clusters) de cellules hybrides épithéliales (non mobiles) et mésenchymateuses (migrantes) car en agissant ensemble, ces cellules hybrides échappent au système immunitaire pendant la migration et survivent mieux au cours de leur circulation dans les vaisseaux sanguins.

Des ligands spécifiques sont à l'origine de ces cellules hybrides à la fois messagères et réceptrices qui envoient ce fameux signal « Sois comme moi » utile dans le développement embryonnaire mais néfaste dans le cancer. Les chercheurs décrivent ces cellules cancéreuses hybrides comme capables d'établir des interactions stables et de former des équipes d'assaut qui migrent ensemble pour former les métastases. Enfin, alors que de récentes recherches ont montré que les cellules stromales à proximité de la tumeur sécrètent ces ligands, les chercheurs montrent enfin que cellules cancéreuses vont inciter ces cellules stromales à accroître leur production de ligand, ce qui renforce encore la capacité de développement du cancer.

« Ne sois pas comme moi » : Cependant lorsqu'une cellule (émettrice) exprime des niveaux élevés du récepteur Notch et faibles du ligand delta, que l'autre (réceptrice) exprime des niveaux fables de Notch et élevé du ligand, les deux cellules vont communiquer ainsi : « Ne sois pas comme moi ».

Une recherche expérimentale qui marque une étape dans la compréhension des mécanismes de signalisation qu'utilisent les cellules cancéreuses pour échapper au système immunitaire.

Source: PNAS January, 2015 10.1073/pnas.1416287112 Jagged–Delta asymmetry in Notch signaling can give

rise to a Sender/Receiver hybrid phenotype (Visuel@Marcelo Boareto / Rice University)

Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages