Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: Les facteurs de mode de vie confirmés comme essentiels dans la prévention

Actualité publiée il y a 7 années 2 mois 2 semaines
American Journal of Clinical Nutrition

Alors que dès 2007, le Fonds mondial de recherche contre le cancer (FMRC) et l'American Institute of Cancer Research (AICR) communiquaient sur l’importance des facteurs évitables et donc de mode de vie pour prévenir le risque de cancer, cette étude, publiée dans l’édition de juillet 2012 de l’American Journal of Clinical Nutrition, vient confirmer, sur près de 400.000 personnes de 9 pays d’Europe, le bien-fondé de ces recommandations. Maintien du poids, équilibre du régime alimentaire, limitation de la consommation d’alcool et activité physique restent ainsi plus que jamais au programme.

Les principales recommandations du Fonds mondial de recherche contre le cancer (FMRC) pour réduire les risques de cancer couvrent 7 recommandations liées au mode de vie, dont le contrôle d'un IMC « normal », compris entre 21 et 23, la pratique quotidienne d'au moins 30 minutes par jour d'exercice physique, réduire sa consommation d'aliments riches en graisses et en sucres, de boissons gazeuses et limiter ses apports de viande rouge à 500g par semaine, adopter un régime alimentaire équilibré, riche en fruits, légumes et aliments à base de grains entiers et limité en sel, ne pas dépasser 1 à 2 verres (hommes/femmes) d'alcool par jour. Par l'intermédiaire de son réseau mondial et du programme "CUP” ou Continuous Update Project le Fonds mondial réactualise en permanence ses données.


Les chercheurs ont étudié l'impact concret de ces recommandations de mode de vie sur le risque de cancer auprès de 386.355 personnes vivant dans 9 pays européens et participant à l'étude de cohorte EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition). Les données anthropométriques, sur le régime alimentaire et le style de vie ont été prises en compte pour établir un score de 0 à 6 pour les hommes et de 0 à 7 pour les femmes, basé sur les recommandations du FMRC, un score plus élevé indiquant une meilleure concordance avec ces recommandations.

Meilleur est le score de concordance, plus réduit est le risque de cancer. Une augmentation de 1 point du score est même associée à une réduction du risque de,

· 5% (IC : 95% de 3% à 7%) pour l'ensemble des cancers,

· 12% (IC : 95% de 9% à 16%) pour le cancer colorectal,

· 16% (IC : 95% de 9% à 22%) pour le cancer de l'estomac.

· Des associations significatives sont également été observées pour les cancers du sein, endomètre, du poumon, du rein, des voies aérodigestives supérieures, du foie et de l'œsophage, mais pas pour les cancers de la prostate, des ovaires, du pancréas et les cancers de la vessie.

En conclusion, l'étude confirme l'importance des facteurs de mode vie dans la prévention des cancers et la « légitimité », données à l'appui, des recommandations du FMRC et cela, pour la grande majorité des cancers.

Sources: Am. J. Clin. Nutr. July 2012; 96 : 150–63 2012 Is concordance with World Cancer Research Fund/American Institute for Cancer Research guidelines for cancer prevention related to subsequent risk of cancer? Results from the EPIC study et FMRC Food, Nutrition, Physical Activity and the Prevention of Cancer : a Global Perspective et 1997 and 2007 Expert Reports

Lire aussi : ALIMENTATION: Excès de sel et risque de cancer de l'estomac

Autres actualités sur le même thème