Vous recherchez une actualité
Actualités

CHARTE du COEUR : Lancement d'un Plan contre la mort subite

Actualité publiée il y a 8 années 6 mois 3 semaines
Ministère de la Santé

A l’occasion de la signature de la Charte du cœur, organisée par l’association RMC/BFM au Ministère de la Santé, le Ministre de la Santé, rappelant qu’une personne meurt toutes les dix minutes d’arrêt cardiaque, a annoncé le lancement d’un vaste programme de lutte contre la mort subite pour réduire le nombre de décès. Parmi les mesures envisagée, l’obligation, à terme, de suivre une formation aux gestes de premier secours.

La Charte du cœur vise la sensibilisation des salariés au risque cardiaque, au massage cardiaque et aux gestes de premiers secours, et à l'installation de défibrillateurs. Le Plan, annoncé par le Ministre à cette occasion, est issu de consultations avec les principaux acteurs concernés par les premiers secours et les défibrillateurs et fait suite à la Journée mondiale des premiers secours, organisée en France par la Croix-Rouge française. Dans 90% des cas, la mort subite a pour origine un trouble cardiovasculaire. Sur la seule région Ile-de-France, 3.500 personnes sont concernées chaque année. Parmi elles, 450 sont prises en charge, seules 150 survivent.


Plusieurs axes de progrès sont au programme,

-L'implantation massive de défibrillateurs : « Chaque citoyen, premier maillon de la chaîne des secours, doit être en capacité de porter secours », a expliqué le Ministre. Tous les établissements recevant du public et les entreprises devraient être équipés d'au moins un défibrillateur. A terme, les grands ensembles et les lieux de vie des personnes âgées devraient également être équipés.

-La mise en place d'une géolocalisation des défibrillateurs, afin de favoriser un maillage pertinent et une couverture optimale du territoire. Cette géolocalisation passerait par une déclaration obligatoire d'acquisition et d'implantation.

-La création d'une base nationale, consultable sur internet, par téléphone portable et tablettes de type Ipad, interconnectée avec les Samu centre 15 et les pompiers.

-Un registre des cas d'arrêts cardiaques survenus à proximité d'un défibrillateur sera bientôt opérationnel.

- Une maintenance renforcée des défibrillateurs,

-un développement et un encouragement à la formation aux gestes de premiers secours qui pourrait devenir obligatoire et être indispensable au moment de la délivrance du permis de conduire.

Chaque année, en France, l'arrêt cardiorespiratoire est responsable de 40.000 à 60.000 décès, soit près de 200 décès par jour. En France toujours, la mort subite de l'adulte touche le plus souvent des personnes relativement jeunes et le taux de survie ne dépasse pas actuellement 3%, alors qu'il atteint 15 à 20% dans d'autres pays. Si 20 % des Français étaient formés à ces gestes de survie, 10.000 vies seraient sauvées tous les ans. En effet, depuis mai 2007, la loi autorise toute personne à utiliser les défibrillateurs automatiques.

Autres actualités sur le même thème