Vous recherchez une actualité
Actualités

COCAÏNE: Le risque cardiovasculaire se précise en quelques lignes

Actualité publiée il y a 5 années 4 mois 2 semaines
PLoS ONE

L’usage de cocaïne, occasionnel ou régulier comporte un risque cardiaque, rappelle cette étude australienne qui s’est attachée à le mesurer, non pas chez des usagers fréquentant les centres spécialisés de prise en charge de la toxicomanie mais de manière plus représentative, chez des sujets en bonne santé, en faisant un usage récréatif, à raison d’une à 2 fois par semaine. Les conclusions de l’étude, présentées dans PLoS ONE, font état d’une pression artérielle et d’une rigidité artérielle accrues chez ce type de consommateurs.


Les chercheurs des universités de Sydney et de New South Wales ont recruté 20 usagers réguliers de cocaïne en bonne santé, et ont comparé leur fonction cardiaque et vasculaire via IRM, vs 20 témoins n'en consommant pas. La consommation « régulière de cocaïne » a été définie comme un usage au moins mensuel dans les 12 mois précédant le début de l'étude. Aucun des participants ne devait consommer de la cocaïne dans les 48 heures avant le test. Les principaux facteurs de confusion ont été pris en compte, comme l'âge, le sexe, le poids et la taille, les antécédents de tabagisme et la consommation d'alcool. Parmi les usagers, 16 (80 %) la prenaient par voie nasale, 3 personnes la fumaient et une personne se l'injectait.

Les chercheurs constatent que les utilisateurs de cocaïne ont une fonction cardiaque et vasculaire fragilisées, avec,

· une augmentation de la rigidité aortique (réduction de la compliance aortique chez les usagers de cocaïne 1,3 mmHg-1 vs 1,7 mmHg-1 et augmentation de l'indice de rigidité chez les usagers 2,6 vs 2.1)

· une augmentation de la pression artérielle systolique (134 mmHg vs 126 mmHg),

· une vélocité de l'onde de pouls – une autre mesure de la rigidité aortique plus élevée (5,1 m/s vs 4,4 m/s)

· ainsi qu'une augmentation (+18%) de la masse ventriculaire gauche.

Bref, des facteurs de risque bien connus d'événements cardiovasculaires précoces, comme la crise cardiaque et qui s'avèrent directement corrélés à la durée et la fréquence de l'usage de cocaïne.

Des résultats, obtenus certes, sur un faible échantillon mais qui alertent néanmoins sur ces effets de la cocaïne, dangereux pour la santé cardiaque, même lorsque l'usage est occasionnel et récréatif.

Source: PLoS ONE April 9 2014 DOI: 10.1371/journal.pone.0089710 Regular Cocaine Use Is Associated with Increased Systolic Blood Pressure, Aortic Stiffness and Left Ventricular Mass in Young Otherwise Healthy Individuals

Pour en savoir plus sur Cocaïne et Santé

Autres actualités sur le même thème