Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉCLIN COGNITIF: 45 ans et déjà moins performant ?

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 2 semaines
British Medical Journal

C’est tout à fait « normal », dirait cette nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Inserm, de la Harvard School of Public Health (Boston) et de l’Université de Bristol (UK) qui titre que le déclin cognitif débute dès l’âge de 45 ans. Un résultat surprenant, même désagréable mais obtenu sur 7.300 personnes suivies pendant 10 ans. Publié dans l’édition de janvier du British Medical Journal.

Alors qu'il est clairement établi qu'il existe une association inverse entre l'âge et les performances cognitives, l'âge auquel le déclin cognitif commence reste un seuil controversé, sans doute parce qu'il est, aussi difficile à admettre. Cependant, sur un plan plus scientifique, jusqu'à cette étude, 60 ans était l'âge admis pour les débuts du déclin cognitif. Alors que des études cliniques montrent une corrélation entre la présence de plaques amyloïdes dans le cerveau et la sévérité du déclin cognitif, ces plaques amyloïdes semblent bien exister déjà dans le cerveau de jeunes adultes.


L'équipe de recherche de l'Inserm dirigée par Archana Singh-Manoux, montre que notre mémoire, notre capacité à raisonner et à comprendre commencent à décliner dès l'âge de 45 ans. Cette étude est issue de données portant sur plus de 5.198 hommes et 2.192 femmes âgés de 45 à 70 ans au début de l'étude, participants à la cohorte Whitehall II. Les fonctions cognitives, mémoire, vocabulaire, raisonnement et fluence verbale des participants ont été évaluées 3 fois au cours de ces 10 années.

Un déclin dès 45 ans : Les résultats confirment que les performances cognitives déclinent avec l'âge et ce d'autant plus rapidement que les gens sont âgés. Mais ce déclin est significatif dans chaque tranche d'âge et apparaît dès la tranche d'âge 45-49 ans : Le déclin des scores du raisonnement était de 3.6 % pour les hommes et femmes de 45 à 49 ans et de 7,4 (pour les femmes) et 9.6 % (pour les hommes) de 65 à 70 ans.

Un déclin cognitif plus précoce a des conséquences sur le début des interventions comportementales ou pharmacologiques. Un des défis du 21ème siècle, conclut l'auteur principal.

Sources: Communiqué Inserm et BMJ janvier 2012 doi.org/10.1136/bmj.d762 « Timing of onset of cognitive decline: results from Whitehall II prospective cohort study (Visuel Inserm, vignette INSV)

Accéder aux dernières actualités sur la maladie d'Alzheimer

Accéder au Dossier sur la Maladie d'Alzheimer, pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème

Pages