Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉCLIN COGNITIF lié à l'âge: L'exercice aérobique muscle aussi la mémoire

Actualité publiée il y a 6 années 8 mois 1 jour
Frontiers in Aging Neuroscience

Rester vif et fort mentalement, c’est aussi le bénéfice apporté par la pratique de l’exercice physique aérobique, au-delà des bénéfices déjà reconnus pour la santé physique. C’est ce que montre cette étude du Center for BrainHealth à l'Université du Texas (UT) grâce à de nouvelles techniques d'imagerie cérébrale. Ces travaux, publiés dans la revue Frontiers in Aging Neuroscience, identifient en effet, avec l‘exercice, des modifications cérébrales dans le cerveau de personnes âgées, traduisant une activité neuronale plus élevée.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Ainsi si la science a trop montré que le vieillissement diminue l'efficacité mentale et la mémoire, elle montre aujourd'hui avec cette étude que l'exercice aérobie peut réduire à la fois les effets biologiques et cognitifs liés au vieillissement. Le Pr Sandra Bond Chapman a mené son étude auprès d'adultes sédentaires, âgés de 57 à 75 ans, randomisés pour suivre un programme d'entraînement physique de 12 semaines, composé d'exercices en aérobie ou pas d'activité physique du tout. Les capacités cognitives, le débit sanguin cérébral au repos et la santé cardiovasculaire ont été évalués avant le début du programme d'exercice, à 6 semaines et à la fin de l'étude.


L'entraînement physique « se voit » dans le cerveau : En mesurant le flux sanguin du cerveau les chercheurs ont pu détecter les changements dans le cerveau et, en particulier une activité plus élevée dans une région clé, le cortex cingulaire antérieur, impliqué dans la mémoire en fin de vie. Avec l'exercice, l'augmentation du débit sanguin est également observée dans l'hippocampe, la région du cerveau affectée par la maladie d'Alzheimer. Enfin, grâce à ces techniques d'imagerie cérébrale non invasives, les chercheurs ont pu détecter ces changements plus tôt que l'amélioration de la mémoire constatée ensuite par les tests.

En substance, l'exercice physique apparaît encore une fois comme l'une des thérapies les plus bénéfiques, rentables et accessibles pour optimiser et maintenir les performances de la mémoire. Une conclusion, soulignent les chercheurs, valable pour les adultes de tous âges.

…et l'entraînement mental aussi : C'est la même équipe qui avait démontré, dans une étude publiée quelques semaines plus tôt dans la revue Psychological Science, qu'un entraînement mental complexe augmente le flux sanguin global du cerveau ainsi que celui lié aux principaux réseaux cérébraux. L'étude montrait qu'il fallait « sortir de sa zone « de confort » pour atteindre une zone d'amélioration cognitive ». Alors combinant leurs différentes conclusions, les chercheurs suggèrent la combinaison exercice physique et mental pour lutter efficacement contre les effets de l'âge.

Ce qui est nouveau dans ces recherches visant à améliorer les performances de notre cerveau en fin de vie, c'est que les chercheurs travaillent aujourd'hui à partir d'images des structures de base du cerveau et non plus seulement à l'aide de tests d'évaluation.

Source: Frontiers in Aging Neuroscience 12 November 2013 | doi: 10.3389/fnagi.2013.00075 Shorter term aerobic exercise improves brain, cognition, and cardiovascular fitness in aging

Accéder aux dernières actualités sur le Déclin cognitif

Lire aussi : DÉCLIN COGNITIF: 2 séances de gym douce par semaine pour l'enrayer

DÉCLIN COGNITIF: L'Exercice physique, même léger, protège le cerveau -

Autres actualités sur le même thème