Vous recherchez une actualité
Actualités

Dépenses de SANTÉ: 3 Français sur 4 sont inquiets

Actualité publiée il y a 8 années 6 mois 4 semaines
Etude Deloitte

Seul 1 Français sur 3 satisfait par le système de santé actuel, 1 Français sur 10 satisfait de sa gestion par le gouvernement et 3 Français sur 4 inquiets sur leur capacité à gérer leurs coûts personnels de santé, ce sont les principales conclusions, pour la France, de l’enquête mondiale menée par le Cabinet Deloitte sur les usagers de santé, dans 12 pays, pour évaluer leurs attentes vis-à-vis de leurs systèmes respectifs de santé et les besoins non satisfaits. Une inquiétude qui s’accroît avec la crise, à l’impact ressenti sur les dépenses de santé d’un Français sur 4.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'étude, pour la France, a été réalisée sur un échantillon représentatif de 1.001 personnes (15.735 personnes au total dans les 12 pays) en mai 2011. Alors qu'une majorité de Français considère que leur système de santé fonctionne mieux que de nombreux systèmes dans le monde, seuls 33% sont satisfaits de ses performances mais sans identifier d'amélioration notable des dernières années : En 2011, 6% des usagers jugent le système «A» (excellent), et 45% «B» (très bon), 39% "C" et 11% une très mauvaise note "D" voire en dessous (Voir schéma ci-contre).


Les souhaits d'amélioration sont nombreux, en particulier les usagers montrent leur mécontentement sur les délais d'attente pour les services (51%), le manque de centralisation des soins (30%), et l'accès aux services (30%).

Et, surtout, 37% des usagers estiment que 50% ou plus des dépenses de santé sont gaspillés ( vs 30% en 2010) et la quasi-totalité des répondants (96%) attribuent ce gaspillage à une la paperasserie superflue (54%) et à l'absence de responsabilité de chacun (42%).

Evidemment la crise économique a un impact sur la gestion des dépenses de santé et seul un Français sur 4 se sent aujourd'hui confiant dans sa capacité à gérer ses coûts de santé. Ainsi,

· 52% des répondants signalent une augmentation de leurs dépenses de santé dans la dernière année,

· 25% ressentent l'impact de la crise sur leurs dépenses et le montant personnel qu'ils sont prêts à investir dans leurs soins,

· 62% des répondants se disent limités dans leurs dépenses courantes essentielles (logement, nourriture, carburant, éducation) en raison de dépenses mensuelles de santé, 79% quand ils s'estiment sous-assurés,

· Seuls 26% estiment qu'ils sont financièrement bien couverts pour leurs soins de santé ( vs 31% en 2010).

Alors que la majorité des usagers affirment qu'ils ont une assurance complémentaire (97%) et pensent qu'ils sont bien ou suffisamment assurés (90% pour les médicaments), la perte de complémentaire est plus fréquente et liée à la perte ou au changement d'emploi (28%), au coût de la complémentaire (24%), 10% préfèrent « payer de leur poche » et 7% la jugent inutile. Alors que 38% des usagers se sont assurés directement (et non via leur employeur), 8% estiment qu'ils sont sous-couverts. La privatisation du système n'est pas la solution soutenue par la majorité mais, cependant, aujourd'hui 11% des Français y voient une solution.

Seuls 9% des usagers estiment que le gouvernement fait un bon arbitrage entre les priorités d'emploi des ressources pour le système de santé et la majorité jugent la performance du système plutôt dégradée depuis ces 5 dernières années.

Source: Deloitte 2011 Survey of Health Care Consumers in France: Key Findings, Strategic Implications

Lire aussi : DÉPENSES de SANTÉ : Un reste à charge de 225€ par Français et par an

Observatoire des professions de santé: Plus d'1 patient sur 2 reporte certains soins

SANTÉ aux U.S.: 72% des chômeurs américains contraints au report de soins

Autres actualités sur le même thème