Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉPRESSION: L'autothérapie cognitivocomportementale est-elle efficace?

Actualité publiée il y a 6 années 7 mois 2 semaines
PLoS ONE

Les outils d’auto-assistance, comme certains ouvrages, guides ou même sites interactifs pourraient, en complément avec des séances de soutien de professionnels, permettre de mieux gérer la dépression et ses symptômes, selon cette étude de l’Université de Glasgow, publiée dans l’édition du 11 janvier de la revue PLos ONE. Par auto-assistance, les auteurs entendent, tenter de gérer ses problèmes en changeant sa façon de penser et de se comporter, ici à l’aide d’un petit livret qui couvre la résolution de problèmes pratiques, l'affirmation de soi, l'utilisation des antidépresseurs, la gestion des troubles du sommeil,...

« Overcoming depression and low mood: a five areas approach » ((Vaincre la dépression et l'humeur dépressive: une approche en 5 points) l'outil pris en compte dans cette étude a été développé par l'un des auteurs, Chris Williams auteur d'un autre « self-help book”: Why Do I feel so bad et principal modérateur du site en accès libre www.llttf.com (Cliquer sur visuels ci-contre).


Cet essai contrôlé randomisé a comparé l'efficacité d'un livret d'auto-assistance, en combinaison avec des séances de soutien, au traitement standard de la dépression. Ce livret d'auto-assistance est fondée sur les principes de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), une «thérapie par la parole» qui a pour objectif d'aider le patient à résoudre ses problèmes et dont l'efficacité est aujourd'hui bien établie pour la dépression, soit en tant que traitement de première ligne pour les dépressions légères à modérées, soit en combinaison avec des antidépresseurs pour la dépression plus sévère. Cependant l'accès aux thérapeutes formés à la TCC peut être limité, c'est pourquoi les auteurs ont voulu évaluer une approche de type auto-thérapie. Les participants présentant des symptômes de dépression ont été recrutés via les cabinets de médecins généralistes. Leur niveau de dépression a été évalué par le Beck Depression Inventory-II (BDI-II), une échelle largement utilisée. Les participants ont suivi soit un traitement standard (surveillance + antidépresseurs + thérapie psychologique- n=140), soit un traitement combiné ((Livret d'auto-TCC + antidépresseurs dans certains cas). L'évolution des participants a été suivie par BDI-II à 4 mois puis à 12 mois.

· A 4 et 12 mois, le score BDI-II est significativement plus faible (d'environ de 5,3 points sur un maximum de 63 points) dans le groupe auto-assistance vs groupe soins habituels, montrant, dans le premier group, une réduction des symptômes de dépression.

· A 4 et 12 mois, la proportion de participants avec une réduction de 50% de leur score est significativement plus élevée dans le groupe auto-assistance.

· Les participants du groupe auto-assistance acquièrent une meilleure connaissance de la dépression.

L'essai conclut que le groupe qui a suivi les conseils du livret d'entraide montre des améliorations significativement plus importantes que les patients du groupe soins standards. Les auteurs concluent à l'efficacité, en particulier pour les personnes qui ont des difficultés à accéder aux séances de traitement avec un thérapeute spécialisé, de certains outils d'auto-assistance. Mais tout dépend de l'outil utilisé.

Source: PLoS One doi:10.1371/journal.pone.0052735 online January 11 2013 Guided Self-Help Cognitive Behavioural Therapy for Depression in Primary Care: A Randomised Controlled Trial et Living Life to the Full et le “Panic Book

Accéder aux dernières actualités sur la Dépression

Autres actualités sur le même thème