Vous recherchez une actualité
Actualités

DISPOSITIF de PANSEMENT: La seringue d'urgence qui éponge l'hémorragie

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 3 semaines
FDA

92 éponges, dans cette seringue innovante, lui confèrent la capacité d’absorber jusqu’à un demi-litre de sang. 3 seringues peuvent être apposées à un même patient. Cette seringue d’urgence considérée comme un dispositif de pansement, peut donc au total absorber 1 litre et demi de sang. Elle vient d’être autorisée par l’Agence américaine, Food and Drug Administration, en usage civil. Ce nouveau dispositif remarquable, au nom d’« XSTAT » prend toute sa valeur en cas d’éloignement de l’hôpital.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

La « seringue » XSTAT 30, de la classe des disposifs de pansement, est donc autorisé pour contrôler les hémorragies sévères, en particulier sur les sites où il n'est pas possible de placer un garrot (comme l'aine ou aisselle). Jusqu'ici le dispositif n'était utilisé que par l'armée, il devient utilisable en usage civil, chez les adultes et les adolescents en population générale.


Contrôler rapidement une hémorragie sévère peut sauver la vie. Selon les statistiques américaines, 30 à 40% des décès de civils par lésion traumatique sont le résultat d'une hémorragie. Parmi ces décès, 33 à 56% se produisent avant que le patient puisse atteindre l'hôpital. Développé au départ pour être utilisé « au front », ce dispositif répond parfaitement au type de scenario où les soins avancés peuvent ne pas être disponibles.

XSTAT 30 est donc désormais autorisé pour utilisation chez les patients à haut risque immédiat, mettant la vie en danger, et en cas de choc hémorragique sévère et de blessures de jonction non-compressibles. En revanche, XSTAT 30 n'est pas indiqué pour l'utilisation sur certaines zones de la poitrine, de l'abdomen, du bassin ou au-dessus de la clavicule.

Le pansement peut être posé durant 4 heures maximum, ce qui laisse le temps au patient de recevoir les premiers soins chirurgicaux. Il est disponible en lot de 3 applicateurs sous forme de seringue, qui comportent chacun 92 éponges de cellulose. Les éponges gonflent et se dilatent pour remplir la cavité de la plaie, ce qui crée une barrière physique temporaire à la circulation sanguine et à l'hémmoragie. Le nombre d'éponges nécessaires pour le contrôle de l'hémorragie va varier en fonction de la taille et de la profondeur de la plaie. Chaque applicateur peut absorber environ un demi-litre de sang et un patient peut recevoir jusqu'à 3 « applications ».

L'autorisation de XSTAT 30, produit par RevMedX, Inc. (Oregon) est basée sur les données ‘efficacité et de sécurité d'XSTAT, un dispositif équivalent autorisé, en avril 2014, pour l'utilisation sur le champ de bataille.

Autres actualités sur le même thème