Vous recherchez une actualité
Actualités

e-CIGARETTE: Son usage double en 1 an chez les jeunes américains

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 6 jours
CDC- MMWR

Aux Etats-Unis, en 2012, près d’1,8 million d'élèves et d’étudiants l’ont déjà essayée. C’est une augmentation spectaculaire de l'utilisation des e-cigarettes par les jeunes que révèle ce bilan, publié au 5 septembre par les US Centers for Disease Control and Prevention (CDC). De plus, chez les étudiants américains du primaire et du secondaire, si la e-cigarette fait un malheur, elle n’empêche pas la consommation de cigarettes traditionnelles. Plus de 75% des jeunes adeptes de la cigarette électronique continuent aussi à fumer du tabac. Ces nouvelles données, publiées dans le Morbidity and Mortality Weekly Report (MMWR), confortent la nécessité d’une législation qui bloque l’accès des jeunes à la cigarette électronique, ce qui n’est pas encore le cas aux Etats-Unis.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

La tendance s'accélère, ainsi, le pourcentage des étudiants qui « vapotent » a plus que doublé de 2011 à 2012, selon les données de l'enquête américaine National Youth Tobacco Survey, passant de 4,7% en 2011 à 10% en 2012. Ce taux passe, pour l'usage récent dans les 30 derniers jours, de 1,5% à 2,8%. Plus grave encore, ce taux double également chez les collégiens.


L'inquiétude des autorités sanitaires américaines : Les autorités sanitaires américaines ne peuvent, face à ces chiffres, que faire part de leur inquiétude face à cet engouement et en raison, entre autres préoccupations, du caractère addictif de la nicotine « Beaucoup d'adolescents qui commencent par la e-cigarette pourront être contraints de lutter contre une dépendance à vie vis-à-vis de la nicotine », explique le Dr Tom Frieden, directeur des CDC. Certaines cigarettes électroniques peuvent délivrer tout autant de nicotine, a suggéré une étude récente de l'Université de Genève publiée dans l'European Respiratory Journal.

D'autant que l'e-cigarette n'exclut pas la « vraie » avec 76,3% des élèves de collèges et lycées qui s'avèrent usagers, dans les 30 derniers jours, des deux formes de cigarettes. Encore plus inquiétant, l'e-cigarette se confirme comme une passerelle vers l'expérimentation, 20% de ses jeunes usagers déclarant n'avoir jamais essayé la cigarette classique.

A ce stade, la FDA reste très mesurée sur le rôle d'aide de renoncement au tabac de la e-cigarette. Il n'existe en effet à ce jour, aucune preuve scientifique concluante que les e- cigarettes puissent favoriser, à long terme, l'arrêt du tabac.

Le développement de stratégies visant à prévenir la publicité, la vente et l'usage des e-cigarettes chez les jeunes est donc à l'ordre du jour aux Etats-Unis. Car, contrairement à la France, où l'interdiction de la vente aux mineurs a été votée par le Parlement, l'Agence américaine FDA doit encore étendre sa compétence à l'égard des produits du tabac afin d'inclure les e-cigarettes avant de publier de nouvelles dispositions réglementaires.

Source: CDC E-cigarette use more than doubles among U.S. middle and high school students from 2011-2012 (Visuel © Piotr Marcinski - Fotolia.com)

Lire aussi, sur la e-cigarette

Autres actualités sur le même thème