Vous recherchez une actualité

Actualités

e-CIGARETTE: Son usage double en 1 an chez les jeunes américains

Actualité publiée il y a 5 années 1 mois 2 semaines
CDC- MMWR

Aux Etats-Unis, en 2012, près d’1,8 million d'élèves et d’étudiants l’ont déjà essayée. C’est une augmentation spectaculaire de l'utilisation des e-cigarettes par les jeunes que révèle ce bilan, publié au 5 septembre par les US Centers for Disease Control and Prevention (CDC). De plus, chez les étudiants américains du primaire et du secondaire, si la e-cigarette fait un malheur, elle n’empêche pas la consommation de cigarettes traditionnelles. Plus de 75% des jeunes adeptes de la cigarette électronique continuent aussi à fumer du tabac. Ces nouvelles données, publiées dans le Morbidity and Mortality Weekly Report (MMWR), confortent la nécessité d’une législation qui bloque l’accès des jeunes à la cigarette électronique, ce qui n’est pas encore le cas aux Etats-Unis.

La tendance s'accélère, ainsi, le pourcentage des étudiants qui « vapotent » a plus que doublé de 2011 à 2012, selon les données de l'enquête américaine National Youth Tobacco Survey, passant de 4,7% en 2011 à 10% en 2012. Ce taux passe, pour l'usage récent dans les 30 derniers jours, de 1,5% à 2,8%. Plus grave encore, ce taux double également chez les collégiens.


L'inquiétude des autorités sanitaires américaines : Les autorités sanitaires américaines ne peuvent, face à ces chiffres, que faire part de leur inquiétude face à cet engouement et en raison, entre autres préoccupations, du caractère addictif de la nicotine « Beaucoup d'adolescents qui commencent par la e-cigarette pourront être contraints de lutter contre une dépendance à vie vis-à-vis de la nicotine », explique le Dr Tom Frieden, directeur des CDC. Certaines cigarettes électroniques peuvent délivrer tout autant de nicotine, a suggéré une étude récente de l'Université de Genève publiée dans l'European Respiratory Journal.

D'autant que l'e-cigarette n'exclut pas la « vraie » avec 76,3% des élèves de collèges et lycées qui s'avèrent usagers, dans les 30 derniers jours, des deux formes de cigarettes. Encore plus inquiétant, l'e-cigarette se confirme comme une passerelle vers l'expérimentation, 20% de ses jeunes usagers déclarant n'avoir jamais essayé la cigarette classique.

A ce stade, la FDA reste très mesurée sur le rôle d'aide de renoncement au tabac de la e-cigarette. Il n'existe en effet à ce jour, aucune preuve scientifique concluante que les e- cigarettes puissent favoriser, à long terme, l'arrêt du tabac.

Le développement de stratégies visant à prévenir la publicité, la vente et l'usage des e-cigarettes chez les jeunes est donc à l'ordre du jour aux Etats-Unis. Car, contrairement à la France, où l'interdiction de la vente aux mineurs a été votée par le Parlement, l'Agence américaine FDA doit encore étendre sa compétence à l'égard des produits du tabac afin d'inclure les e-cigarettes avant de publier de nouvelles dispositions réglementaires.

Source: CDC E-cigarette use more than doubles among U.S. middle and high school students from 2011-2012 (Visuel © Piotr Marcinski - Fotolia.com)

Lire aussi, sur la e-cigarette

Autres actualités sur le même thème

Pages