Vous recherchez une actualité
Actualités

FERTILITÉ masculine: 1 heure de sport par jour augmente de 50% la concentration du sperme

Actualité publiée il y a 5 années 3 semaines 6 jours
International Federation of Fertility Societies

Cette étude de Harvard, qui vient compléter une autre recherche du même institut, démontrant qu’un apport alimentaire trop important d’acides gras saturés nuit à la fertilité masculine. Il s’agit ici de sédentarité ou du manque d’exercice physique, qui vont, de la même manière « jouer » contre la qualité du sperme et donc réduire la fertilité masculine. Déjà publiés en février dernier, dans la revue British Journal of Sports Medicine, ces résultats viennent d’être présentés, dans leur ensemble, à la Réunion de l’International Federation of Fertility Societies de Boston.

En bref, trop rester sur l'écran et ne pas pratiquer suffisamment d'exercice va affecter de manière significative le nombre et la forme des spermatozoïdes. A contrario, et c'est le plus nouveau, la pratique assidue de l'exercice peut augmenter le nombre de spermatozoïdes d'un homme, et donc améliorer ses chances de concevoir.


L'étude est basée sur l'analyse de 137 échantillons de sperme de participants, ayant renseigné leurs niveaux d'activité physique par questionnaire.

Les auteurs constatent, d'une manière générale,

· que la pratique d'exercice 7 heures ou plus par semaine, soit 1 heure par jour s'avère associée à une concentration accrue de 48% par rapport à une pratique hebdomadaire inférieure à une heure.

· Mais l'haltérophilie est particulièrement mise à l'honneur par l'auteur, Audrey Gaskins, étudiante à la Harvard School of Public Health, tout comme les activités qui impliquent de soulever des poids et qui vont favoriser tout particulièrement la concentration en spermatozoïdes. Ainsi, 2 heures et demi d'haltérophilie par semaine sont associées à une augmentation de 25% du nombre de spermatozoïdes.

· C'est également le cas des activités de plein air, une heure et demie chaque semaine d'activité physique en plein air étant associée à une concentration accrue de 42% de la concentration en spermatozoïdes.

L'auteur explique que l'haltérophilie a déjà démontré ses effets sur les niveaux de testostérone et l'amélioration de la sensibilité à l'insuline et que l'exposition aux rayons du soleil pourrait stimuler la fertilité en augmentant les niveaux de vitamine D. Bref, une incitation supplémentaire, pour les hommes comme pour les femmes à pratiquer le sport,…en plein air de préférence.

Source: Communiqué Harvard School of Public Health

Lire aussi: FERTILITÉ masculine: Le bacon mauvais pour le sperme comme pour l'IMC

Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages