Vous recherchez une actualité
Actualités

FERTILITÉ: Trop de saunas engourdissent aussi les spermatozoïdes

Actualité publiée il y a 6 années 3 mois 3 semaines
Human Reproduction

Les températures élevées des saunas pourraient bien être un risque –temporaire- pour la production de sperme si l’on en croit cette toute petite étude –menée sur 10 hommes- suivant un programme de sauna de style scandinave. En effet, ces hommes, dont le sperme était tout à fait « en forme » au début de l'étude, se sont retrouvés avec des spermatozoïdes peu vigoureux et à faible motilité et donc à capacité réduite à atteindre l'ovule. L’histoire est relayée dans l’édition du 14 février de la revue Human Reproduction.

Certes de précédentes études ont suggéré les effets délétères de températures plus élevées sur la santé des spermatozoïdes. Ici, l'étude confirme cet effet néfaste mais laisse un espoir aux amateurs de saunas, ces effets négatifs sont inversés quelques trois mois après l'arrêt des saunas, suggérant ainsi leur caractère temporaire. De plus, étant donné le petit échantillon, les résultats doivent encore être confirmés, si besoin, par de plus larges études. Les auteurs rappellent néanmoins que douches et bains trop chauds, sous-vêtements trop moulants ou simplement de fortes chaleurs, en augmentant la température des testicules, peuvent être des facteurs de diminution de qualité du sperme.


Une preuve du concept de l'effet température sur la spermatogenèse : Ces chercheurs de l'Université de Padoue (Italie) ont mené cette toute petite étude de cohorte auprès de 10 hommes, âgés en moyenne de 33,2 ans, plutôt pour faire la preuve du concept de cet effet température sur la spermatogenèse. Les volontaires ont suivi un « programme » de sauna finlandais composé de deux séances de sauna de 15 mn chacune, à 80-90 °, chaque semaine pendant 3 mois.

Les hormones sexuelles, les paramètres du sperme (quantité, motilité, structure des spermatozoïdes), la structure ADN, leur processus d'apoptose et l'expression de gènes impliqués dans la réponse du sperme à la chaleur et au manque d'oxygène ont été évalués au début de l'étude puis après chaque sauna, à la fin de l'étude puis 3 mois plus tard.

· La température moyenne du scrotum avant les séances de sauna était de 34,5 ° C, puis de 37,5 ° C après le sauna, soit une augmentation statistiquement significative de 3 °,

· Le nombre de spermatozoïdes et la motilité des spermatozoïdes diminuent significativement à la fin de chaque séance de sauna et à trois mois.

· Aucune différence significative concernant les niveaux d'hormones sexuelles n'est constatée,

· Une diminution de la proportion de spermatozoïdes avec une structure ADN normale est également observée après chaque séance de sauna et trois mois après la fin du programme,

· L'augmentation de l'activité des gènes des spermatozoïdes associés à la réponse au stress de la chaleur et au manque d'oxygène est associée aux séances de sauna.

En conclusion, les saunas ont entraîné une baisse du nombre de spermatozoïdes et de leur motilité. Le volume du sperme, la structure des spermatozoïdes et leur processus d'apoptose ne sont pas impactés tout au long de l'étude. Ces effets s'inversent 3 mois après la fin de l'étude. Les chercheurs concluent donc que l'exposition au sauna induit une dégradation importante mais réversible de la spermatogenèse et qu'il peut être important de considérer cet impact sur la fertilité.

Source: Human Reproduction online February 14 2013 doi: 10.1093/humrep/det020 Seminal and molecular evidence that sauna exposure affects human spermatogenesis (Vignette © monropic - Fotolia.com)

Lire aussi: FÉCONDITÉ: La qualité du sperme a aussi sa saisonnalité

INFERTILITÉ masculine: Sous-vêtements trop serrés, spermatozoïdes à faible motilité -

Autres actualités sur le même thème