Vous recherchez une actualité
Actualités

Gène BRCA2 et TABAC: Le cocktail mortel qui mène au cancer du poumon

Actualité publiée il y a 5 années 3 mois 2 semaines
Nature Genetics

1 femme sur 500 environ est porteuse d’une variante du gène BRCA2 associée à un risque accru de cancer du sein. Cette étude internationale, menée sur plus de 75.000 personnes, démontre que le tabagisme, combiné à ce risque génétique va augmenter, de manière spectaculaire, le risque d’un autre cancer, le cancer du poumon. Ces conclusions, présentées dans la revue Nature Genetics, font du gène BRCA2, un facteur de vulnérabilité au cancer tout à fait particulier, important pour le dépistage du cancer.


Cette étude internationale qui devait identifier les facteurs de risque génétiques et de mode de vie, a comparé le profil génétique de 11.348 patients atteints de cancer du poumon avec celui de 15.861 témoins sains. Les différences identifiées ont ensuite été validées à l'aide d'une seconde comparaison d'un autre groupe de 10.246 patients atteints de cancer du poumon avec un groupe de 38.295témoins sains. Les participants étaient d'origine européenne et les patients atteints souffraient de 2 principaux types de cancer du poumon, l'adénocarcinome et carcinome à cellules squameuses.

3 variants génétiques ont été identifiés comme associés (ou inversement associé) au cancer du poumon :

· BRCA2 qui multiplie le risque jusqu'à 2,5 et l'augmente de 47 % pour l'adénocarcinome. Ce gène est impliqué dans la réparation de l'ADN et est connu, en cas de mutation, pour augmenter de manière significative le risque de cancer du sein.

· CHEK2 qui réduit d'environ 62 % le risque relatif (OR 0,38). Ce gène CHEK2 contrôle une partie de l'apoptose cellulaire lorsque l'ADN est endommagé.

· 3q28 qui augmente de 13% le risque d'adénocarcinome seulement (OR 1,13).

Des implications pour identifier les fumeurs à risque élevé, pour le dépistage du cancer du poumon :

Les chercheurs confirment ici que le risque de développer un cancer du poumon est approximativement le double pour un fumeur portant la variante de BRCA2, présente chez 2 % de la population.

Cette étude, qui identifie de nouveaux variants génétiques associées au risque de cancer du poumon apporte une preuve supplémentaire de la susceptibilité génétique héréditaire au cancer du poumon et de son fondement biologique. Elle suggère que la variante du gène BRCA2 -déjà associée à une susceptibilité aux cancers du sein, de l'ovaire et de la prostate- combinée au tabagisme entraîne un risque encore plus élevé de cancer du poumon.

Source: Nature Genetics June 1 2014 doi:10.1038/ng.3002 Rare variants of large effect in BRCA2 and CHEK2 affect risk of lung cancer

Pour en savoir plus sur BCRA2

Autres actualités sur le même thème