Vous recherchez une actualité
Actualités

HORLOGE BIOLOGIQUE: Ces acides gras qui donnent le rythme aux cellules

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 2 jours
International Journal of Biological Rhythms

Les acides gras exercent des effets physiologiques importants sur nos cellules. En particulier, les acides gras des membranes cellulaires humaines permettent les changements cellulaires quotidiens, en phase avec l’horloge biologique. Ils permettent le « remodelage » des membranes cellulaires et, à ce titre, peuvent offrir une protection contre certaines maladies. Enfin, selon ces travaux de l’Université de Médecine vétérinaire de Vienne, présentés dans l’International Journal of Biological Rhythms, ils peuvent aussi contribuer à expliquer pourquoi certaines maladies et même le décès surviennent plus fréquemment à certains moments de la journée.

On sait déjà que certains acides gras tels que les omega-3 acides gras offrent une protection contre certaines maladies, tandis que d'autres, comme les acides gras saturés favorisent le risque d'autres maladies, comme la maladie cardiaque. Le rôle des acides gras est essentiel, - en tant que précurseurs des eicosanoïdes des agents biologiques qui interviennent dans tous les systèmes hormonaux de l'organisme et pratiquement toutes les fonctions physiologiques vitales de l'organisme, - en tant de molécules de signalisation qui donneront lieu à des effets biologiques - et, enfin, en tant que parties des phospholipides qui sont constituants majeurs des membranes cellulaires. Ainsi, les acides gras, en fonction de leur combinaison, vont permettre le remodelage des membranes cellulaires chez les animaux, en réponse aux conditions environnementales. Alors que de précédentes études ont montré l'existence de cycles saisonnier et journalier dans la composition des phospholipides des membranes des cellules humaines, l'équipe de Vienne a étudié ce phénomène, durant une année, sur des cellules de la muqueuse de 20 participants en bonne santé.


Les chercheurs ont prélevé ces cellules de muqueuse, une journée prédéterminée de chaque mois, à des intervalles de 3 heures. Leur analyse révèle

· des rythmes quotidiens significatifs pour les niveaux de 11 acides gras, pour certains plus élevés durant la nuit, pour d'autres pendant la journée. Plus excitant, ces variations cellulaires sont quasiment synchrones chez tous les participants et suggèrent ainsi un rythme biologique commun.

· Sur la fluctuation saisonnière, alors que chez l'animal, la composition en acides gras dans les membranes cellulaires peut évoluer en réponse aux conditions environnementales, chez l'Homme ou du moins les participants de l'étude, ces changements saisonniers ne sont constatés que dans des cas individuels. Ainsi, 50% montrent un rythme annuel, mais ces rythmes ne sont pas synchrones. Certains présentent un pic de niveaux au printemps ou en été, d'autres en automne ou en hiver.

- Ce remodelage des membranes de cellules humaines peut avoir une importance médicale. Alors que chaque acide gras déclenche ses effets, la composition en acides gras des membranes cellulaires peut donc avoir différents effets sur la santé.

- Ces résultats peuvent aussi contribuer à expliquer pourquoi certaines maladies surviennent à certains moments la journée. Les crises cardiaques, par exemple, plutôt le soir.

- Enfin, il y a probablement des conséquences non seulement sur les apports en acides gras nécessaires pour la santé mais aussi sur le meilleur moment pour en consommer.

Source: International Journal of Biological Rhythms August 2015 doi: 10.1177/0748730415588190 Daily and Seasonal Rhythms in Human Mucosa Phospholipid Fatty Acid Composition

Plus de 25 études sur l'Horloge biologique

Autres actualités sur le même thème