Vous recherchez une actualité
Actualités

IMPLANTS MAMMAIRES: L'entonnoir qui réduit le risque d'infection à l'intervention

Actualité publiée il y a 7 années 10 mois 3 jours
Aesthetic Surgery Journal

Le risque d’infection et de formation de biofilm bactérien lié à une intervention d’augmentation ou de reconstruction mammaire est aussi un effet indésirable, rare mais grave qui peut conduire à la contracture et à la nécessité d'une nouvelle intervention chirurgicale. Un dispositif, en forme d’entonnoir, composé d'un manchon en nylon non seulement facilite le geste mais réduit fortement le risque d’infection. Alors que les implants mammaires et autres dispositifs invasifs sont l’objet de craintes et d’une prochaine réglementation européenne, la prévention de l’infection du site opératoire n’est pas à négliger. Cette étude publiée dans l’Aesthetic Surgery Journal présente une pratique utilisée d’ores et déjà dans près de 20% des interventions de ce type aux Etats-Unis.

L'entonnoir Keller ™ ou Kennel Funnel ™ est un dispositif médical de classe 1, en forme de cône, avec un revêtement intérieur en hydrophile qui peut être dimensionné pour accueillir les implants les plus larges. Il permet au chirurgien de déposer l'implant de manière plus aisée et par une incision plus courte pour le patient. Evitant tout contact avec la peau, il limite le risque d'infection. Autorisé par l'Agence américaine FDA depuis 2009, il aurait déjà été utilisé pour plus de 40.000 interventions d'augmentation ou de reconstruction mammaire aux Etats-Unis. Pour quantifier la quantité de contamination de la peau, un gel à base de fluorescéine avait été étalé sur le thorax. Pour qualifier la contamination potentielle, le tissu mammaire avait été tamponné avec Staphylococcus aureus (sensible à la méticilline). Après l'implantation, les implants ont été trempés dans 250 ml d'eau stérile, et l'émission de fluorescence de la solution résultante a été mesurée avec un spectrophotomètre UV-visible. Les résultats montrent l'efficacité du dispositif : «Nous constatons que l'entonnoir Keller ™ réduit de manière significative (par 27) le nombre de contacts avec la peau et divisé par 2 le risque de contamination lors de l'implantation, donc réduit le risque de contracture capsulaire », précise le Dr Moyer, coauteur de l'étude.


Limiter le risque de contracture : Les études portant sur les effets indésirables liés aux implants, évaluent à 10 à 15% le taux de risque de contracture capsulaire en cas d'augmentation mammaire, la majorité des cas nécessitant ensuite une ré-intervention. Selon cette étude, si l'effet contracture reste la complication la plus frustrante pour les patients et les chirurgiens, de multiples facteurs rentrent en ligne de compte, dont l'infection.

Les avantages du dispositif : En règle générale, les implants en gel de silicone sont insérés par des mains gantées d'un chirurgien à travers des incisions qui se trouvent soit dans le pli du sein ou à travers une incision péri-aréolaire située à l'extérieur du mamelon. Le dispositif en question permet au médecin de pousser doucement l'implant par l'incision, sans que l'implant entre en contact avec la peau. De plus le procédé réduit la pression exercée sur l'implant lors de son introduction, limitant le risque de rupture. L'incision est moins longue ce qui limite ecchymoses et enflure.

Aujourd'hui, le dispositif aurait été utilisé dans 20% des procédures utilisant des implants de silicone aux États-Unis l'année dernière et dispose du marquage CE pour l'Union européenne. Ce dispositif est fabriqué par Keller Medical Inc.

Autres actualités sur le même thème