Actualités

Journée des DROITS DES PATIENTS: Un nouveau site web fait entendre la voix des patients

Actualité publiée il y a 11 années 2 mois 2 semaines
ChroniCité

Plusieurs associations, AIDES, Amalyste, l’Association française des diabétiques, l’Association française des hémophiles, l’Association française des sclérosés en plaques, la Fédération nationale des associations d’insuffisants rénaux, Jeunes Solidarité Cancer, Keratos lancent, à l’occasion de la 4ème journée européenne des droits des patients, du 18 avril, le site web 2.0, ChroniCité. Un site qui permettra désormais aux patients d’exprimer leurs besoins, de raconter leur vécu et de parler de l’impact de la maladie sur leur qualité de vie au quotidien.

Passifs et résignés les patients? Certainement pas! Jusqu'à présent, ces usagers du système de santé s'exprimaient chacun dans leurs associations respectives et sur leurs problèmes particuliers. Ils pourront désormais abec ce nouveau site web 2.0 partager des préoccupations rarement relayées jusqu'à ce jour.


L'objectif pour les associations initiatrices du projet est de doter les patients d'une stratégie et d'un outil collectif et leur apporter les moyens d'une mobilisation d'ensemble, indépendante, participative, propositionnelle et protestataire quand cela s'avère nécessaire.

ChroniCité offre donc l'accès à un espace communautaire et participatif où l'on peut créer son profil, partager des textes, des liens, des trucs et astuces... et s'enrichir des contenus postés par les autres membres. ChroniCité dispose de fonctionnalités multiples, offertes simplement, pour que tous se sentent accueillis et écoutés. Ce site sera donc l'unique site français des patients, par les patients pour les patients.

Un site dans la lignée de la démocratie sanitaire. Il manquait à ce grand élan un relai interpathologie pour exprimer les colères et les revendications des personnes malades. C'est chose faite.

L'objectif de ce Collectif d'Associations est aussi d'accueillir d'autres acteurs associatifs, venant d'horizons multiples, pour donner l'ampleur indispensable à la mobilisation autonome des patients en particuliet dans le domaine des maladies chroniques au moment où ces malades, de plus en plus nombreux, ont besoin de solutions qui dépassent les approches classiques mises en oeuvre dans l'approche des cas aigus.