Vous recherchez une actualité
Actualités

Journée mondiale contre les AVC: Les jeunes femmes aussi doivent réduire leur risque

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 3 semaines
ESC et The Lancet

Le 29 octobre, la Journée mondiale contre les AVC, rappelle, que toutes les 2 secondes, une personne est victime, quelque part dans le monde, d’un accident vasculaire cérébral. Cette année, la Journée rappelle aussi que l’AVC touche sans distinction d'âge ou de sexe, et selon les dernières données, fait de plus en plus de victimes chez les plus jeunes, les femmes, et plus particulièrement les jeunes femmes en surpoids.

15 millions de personnes subissent un AVC chaque année, 6 millions n'y survivront pas. Dans le monde, 30 millions de personnes ont déjà eu un AVC et la plupart en gardent des séquelles. · Un tout récent bilan, publié dans le Lancet (2) a en effet mis en lumière la hausse impressionnante, de 25%, du nombre de cas d'AVC chez les personnes plus jeunes, âgées de de moins de 65 ans au cours des 20 dernières années. Ainsi, aujourd'hui, plus de 62 % des « premiers » AVC interviennent chez les moins de 75 ans. · Un risque également multiplié par 3,5 chez les jeunes femmes en surpoids ou obèses et avec troubles métaboliques. Ces jeunes femmes ont même un risque plus que double de décès d'AVC vs de cancer du sein.


La campagne de cette année pour lutter contre l'AVC met donc en valeur, avec le slogan « because I care », le rôle des aidants dans le soutien des personnes victimes d'AVC mais cherche également à rectifier l'idée que l'AVC ne se produit que tard dans la vie et à faire connaître les facteurs de prévention, les signes de détection ainsi que les modes de prise en charge et de gestion à long terme.

Obésité et troubles métaboliques mènent les jeunes femmes à l'AVC : Une série de recherches présentées au Congrès ESC 2013, montre, en particulier, les mesures possibles de prévention pour les jeunes femmes atteintes d'obésité (1).

· Chez les jeunes femmes sans troubles métaboliques (hypertension artérielle (HTA), glycémie ou hypercholestérolémie), le surpoids ou l'obésité n'augmente pas le risque d'AVC vs les femmes de poids normal sans troubles métaboliques.

· Chez les jeunes femmes avec troubles métaboliques, le risque d'AVC est multiplié par 3,5 fois chez les femmes en surpoids ou atteintes d'obésité.

L'obésité met les jeunes femmes à un risque important de développer une HTA, un diabète ou un cholestérol élevé, ce qui augmente considérablement le risque d'AVC.

Une fenêtre de prévention s'impose à ces jeunes femmes, perdre du poids et maintenir un mode de vie sain afin de réduire ces risques d'AVC (ou de crise cardiaque). Au-delà, les mesures de prévention sont toujours, et quels que soient l'âge ou le sexe,

· arrêter de fumer,

· connaître sa pression sanguine,

· adopter un mode de vie sain (alimentation dont apports en sodium).

La Journée mondiale contre les AVC rappelle également les 6 axes de prévention :

(1) Connaitre ses facteurs personnels de risque (HTA, glycémie, cholestérol)

(2) Faire régulièrement de l'exercice

(3) Suivre un régime alimentaire équilibré, riche en fruits et légumes et pauvre en sel

(4) Limiter sa consommation d'alcool

(5) Évitez la fumée de cigarette (active ou passive !)

(6) Connaître les signes avant-coureurs de l'AVC et les premiers gestes.

Sources:

(1) European Society of Cardiology Congress 2013 abstract 2659: Associations between being obese but metabolically healthy and risk of myocardial infarction, stroke and mortality - a nationwide study of fertile women

The World Stroke Organization (WSO) et World Stroke Campaign

(2) The Lancet 24 October 2013 doi:10.1016/S0140-6736(13)61953-4 Global and regional burden of stroke during 1990—2010: findings from the Global Burden of Disease Study 2010

Accéder aux dernières actualités sur l'AVC

Lire aussi: L'AVC n'épargne plus les plus jeunes –


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages