Vous recherchez une actualité
Actualités

Le nouveau TEST de paternité, précoce, express... mais à plus de 1.000 €

Actualité publiée il y a 8 années 11 mois 2 semaines
ADN Diagnostic Center (DDC)

C’est certes l’innovation la plus importante en matière de test de paternité dans la dernière décennie, puisque le DDC® est non invasif et donc sûr à 100% pour le développement du fœtus, précis à 99%, précoce puisque réalisable dès 12 semaines de grossesse, express avec envoi des résultats sous 5 jours, mais comme toute innovation, il a son prix, un peu plus de 1.100 € (1.625$). Et s'il ne nécessite qu'une simple prise de sang de la mère et du père présumé, il repose tout de même sur l'analyse de 317.000 marqueurs génétiques.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

C'est “l'œuvre” du plus grand fournisseur américain de tests ADN de paternité, ADN Diagnostic Center (DDC) qui annonce la licence exclusive pour les Etats-Unis de ce premier test prénatal non invasif de paternité basé sur une technologie de biopuces utilisant la technologie SNP -single-nucleotide polymorphism) ou variations génétiques- et qui ne nécessite qu'une simple prise de sang de la mère et du père présumé. Le test, appelé " The DDC® Non-Invasive Prenatal Paternity Test” est d'ores et déjà disponible, pour le marché américain, par l'intermédiaire du site DNACenter, avec des résultats disponibles dans les cinq jours ouvrables.


Une révolution dans les tests de paternité? Selon le porte parole du fabricant, le Dr Baird, conseiller scientifique et l'un des premiers experts américains dans les tests AND, l'utilisation de la technologie des biopuces SNP est révolutionnaire puisque basée sur 317.000 marqueurs génétiques. Ce test pourrait remplacer les tests de paternité qui utilisent des procédures telles que l'amniocentèse, qui sont invasives et comportent des risques pour la mère et l'enfant. Ce qui rend ce nouveau test extraordinaire, c'est qu'il utilise l'ADN foetal, stabilisé avec l'aide d'un réactif, analysé à l'aide de 317.000 marqueurs génétiques. L'analyse porte ainsi uniquement sur l'ADN du fœtus, et non sur l'ADN qui pourrait subsister chez la mère en raison de grossesses précédentes. C'est donc véritablement une technologie unique appliquée à d'infimes traces d'ADN foetal dans le sang de la femme enceinte pour déterminer une paternité sans encourir aucun risque pour la grossesse.

La validation de la technologie, déjà utilisée dans plus de 100 centres de fécondation in vitro et lhôpitaux à travers le monde, a été publiée dans la revue Human Reproduction