Vous recherchez une actualité
Actualités

Les salles de CONSOMMATION: On en reparle à Paris

Actualité publiée il y a 8 années 2 semaines 4 jours
ASUD

Jean-Marie Le Guen, adjoint au maire de Paris chargé de la Santé Publique et des relations avec l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris, ouvrira, mercredi à 17h30 à l’Hôtel de Ville, la conférence-débat sur les salles de consommation à moindres risques, organisée en partenariat avec la région Île-de-France et l’association Auto-support des usagers de drogues (ASUD).

Les représentants de Rotterdam, Bilbao et Vancouver (médecins, forces de l'ordre, élus locaux, chercheurs) présenteront à cette occasion leurs expériences locales et viendront débattre avec le public.


Le 19 octobre 2010, le conseil de Paris votait l'ouverture d'au moins un centre de consommation de drogues dans la capitale. Le projet souhaitait que trois à quatre "salles de shoot" soient ouvertes plutôt qu'une seule afin d'éviter tout d'engorgement. L'objectif de ces salles: permettre aux toxicomanes de prendre les substances auxquelles ils sont accrocs dans un lieu sous contrôle médical et social. La salle pourrait ouvrir au nord de Paris, dans le quartier de la Goutte d'Or ou près de Stalingrad, là où se concentrent un grand nombre de consommateurs.

La Ville dit "oui", l'Etat dit "non" : En France, depuis octobre 2010, un groupe de travail du Sénat réfléchit sur les salles d'injection de drogue. Si l'ex-Ministre de la santé, Roselyne Bachelot, s'était montrée favorable à leur expérimentation, la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT), le Premier ministre ainsi que l'Académie de Médecine, se sont opposés à leur expérimentation. Aujourd'hui, le gouvernement ne semble pas disposé à donner son accord.

Infos pratiques : Conférence le mercredi 5 octobre à 17h30 à l'Hôtel de Ville, 3, rue Lobau, IVe. Entrée libre. Inscription obligatoire.

Autres actualités sur le même thème