Vous recherchez une actualité
Actualités

LIPOLYSE et amincissement non chirurgical: La Haute Autorité de Santé met son véto

Actualité publiée il y a 8 années 12 mois 1 jour
HAS

Les techniques d’amincissement dites de lyse adipocytaire ou lipolyse qui sont des techniques d’amincissement non chirurgicales visant à détruire les cellules graisseuses, vont être interdites. La Direction générale de la santé (DGS), informée de la survenue de complications avait saisi la Haute Autorité de Santé (HAS) qui après étude et écoute des principales sociétés savantes conclut à la dangerosité de ces techniques.

Affiner sa silhouette, une demande en forte augmentation a favorisé l'émergence de techniques moins onéreuses destinées à réduire le nombre de cellules graisseuses proposées en alternative aux méthodes Chirurgicales ou à la chrirurgie bariatrique. Censées détruire des cellules graisseuses (lyse adipocytaire) par rupture ou par solubilisation de la membrane de la cellule, réservées normalement à de petites surfaces, elles utilisent les radiofréquences, le laser, les infrarouges ou encore les ultrasons. D'autres techniques invasives ont recours à l'introduction d'un agent chimique et/ou thermique dans le tissu adipeux.


Des complications graves ont été rapportées chez 23 patients ayant eu recours à des injections et ayant développé suite à ces injections des lésions cutanées et sous-cutanées et des thromboses.

La HAS, après avoir étudié la littérature scienrifique et entendu les organisations professionnelles et les sociétés savantes* conclut à la dangerosité des techniques de lyse adipocytaire ou à une suspicion de danger grave pour la santé. Des complications à l'origine de séquelles graves ont été identifiées chez plusieurs patient et la sécurité de ces techniques inutilisées en thérapeutique reste à démontrer.

Les techniques jugées dangereuses ou potentiellement dangereuses sont celles qui utilisent

· Les ultrasons,

· le laser,

· les infrarouges,

· la radiofréquence,

· les injections de solutions hypo-osmolaires,

· les injections de produits lipolytiques (phosphatidylcholine et/ou déoxycholate de sodium),

· des injections de mélanges mésothérapeutiques,

· la carboxythérapie,

· le laser transcutané, sans aspiration.

* Société Française de Dermatologie, Société Française de Chirurgie Plastique et Esthétique, l'Association de patients Le Lien, Société de Médecine Morphologique et Anti-âge, Société Française de Médecine Esthétique.