Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉDECINE RÉGÉNÉRATIVE: Une protéine du sang anti-vieillissement

Actualité publiée il y a 4 années 11 mois 3 semaines
Science

Cette protéine inverse le viellissement musculaire selon ces travaux qui pourraient se poursuivre par un essai clinique et un traitement de jouvence dans les 3 à 5 ans ? C’est ce qu’espèrent ces scientifiques de Harvard qui font ici le pari que GDF11, la protéine du « sang jeune », puisse avoir un effet thérapeutique antivieillissement à la fois sur le fonctionnement cérébral et musculaire. Leurs conclusions, présentées dans 2 articles à paraître dans la revue Science confirment une nouvelle voie prometteuse en médecine régénérative.

Ces scientifiques du Harvard Stem Cell Institute avaient déjà montré que la protéine GDF11, présente dans le sang « jeune » des humains comme des souris, pouvait être efficace contre l'insuffisance cardiaque liée à l'âge. Ils montrent ici, sur la souris « âgée », que la protéine améliore de façon similaire, les fonctions cérébrale et musculaire. Leurs résultats sont issus de 14 années de recherche sur le vieillissement, basées sur la constatation que le sang de jeunes souris circulant chez des souris âgées a des effets sur la réparation musculaire.


2 articles sont consacrés à ces travaux : Sur des souris modèles de vieillissement -équivalent à un âge de 70 ans chez l'Homme-

des injections de GDF11

ou une modification parabiotique par rajeunissement de leur sang (via le sang plus riche en GDF11 de souris plus jeunes),

améliore la capacité d'exercice et la fonction olfactive –rattachée à une zone spécifique du cerveau-. Ces souris traitées redeviennent capables de détecter certaines odeurs que seules les souris plus jeunes perçoivent.

Les experts sont très positifs. Certains qualifient cette découverte, d'espoir d'un avenir plus sain avec un « retour » à la force mentale et l'agilité physique de la jeunesse…Car, au moins chez l'animal, GDF11 a cette étonnante capacité à restaurer la fonction musculaire et cérébrale. De plus, l'opportunité de cibler, avec cette protéine, des cellules souches autologues générées dans le cadre de recherches collaboratives en médecine régénérative est ouverte.

Sources: Sci Transl Med 22 May 2013 DOI:10.1126/scitranslmed.3006569 Young at Heart et Science (In Press) via Harvard Stem Cell Institute Functioning of aged brains and muscles in mice made younger

Lire aussi: INSUFFISANCE CARDIAQUE: Du sang jeune pour restaurer les cœurs âgés


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages