Vous recherchez une actualité
Actualités

MIGRAINE chez l'Enfant: La thérapie cognitivo-comportementale soulage efficacement

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 2 semaines
Jama

Réduction de l’intensité et de la fréquence des crises, la thérapie cognitivo-comportementale comprenant la formation à l’adaptation à la douleur suggère son efficacité chez les enfants et adolescents atteints de migraines chroniques d’intensité moyenne. Ces conclusions d’une étude menée au Cincinnati Children's Hospital, publiées dans le Jama appellent à proposer ce type de thérapie de manière systématique et en première intention, en combinaison avec le traitement médicamenteux et suggèrent sa prise en charge par l’Assurance maladie.

La prévalence de la migraine chronique est de 2% en population générale, de 1,75% chez les plus jeunes, rappellent les auteurs. Pourtant la pratique clinique est très variable, en raison du manque de données sur les différentes thérapies possibles. Cette étude confirme donc l'efficacité d'une alternative thérapeutique, chez les enfants et les adolescents souffrant de migraine chronique. La combinaison thérapie cognitivo-comportementale + traitement par Amitriptyline (Elavil, Laroxyl), un antidépresseur prescrit pour le traitement des douleurs neuropathiques chroniques, entraîne en effet ici des réductions plus importantes de la fréquence et de l'incapacité liée aux maux de tête, en comparaison de séances d'éducation thérapeutiques, combinées au même médicament.


Efficacité de la combinaison thérapie cognitivo-comportementale + médicament : Le Pr Scott W. Powers, de Cincinnati a mené son étude auprès de 135 jeunes patients, âgés de 10 à 17 ans diagnostiqués avec migraine chronique (soit ≥ 15 jours avec maux de tête/mois) d'intensité légère à sévère. Les enfants ont été répartis, soit pour suivre 10 séances de thérapie cognitivo-comportementale avec formation à l'adaptation à la douleur et biofeedback, soit 10 séances d'éducation thérapeutique. Les participants ont été évalués à 3, 6, 9 et 12 mois.

· La thérapie cognitivo-comportementale permet, en combinaison avec le médicament de réduire de plus de 11 jours, le nombre de jours avec crises (28 au départ de l'étude) vs 6,8 jours dans le groupe éducation thérapeutique.

· Un an plus tard, 86% des participants du groupe thérapie cognitivo-comportementale bénéficient toujours d'une réduction de 50% de l'incidence de leurs maux de tête vs 69% pour le groupe ETP.

Proposer la thérapie cognitivo-comportementale comme un traitement de première ligne pour la migraine chronique chez les jeunes, en combinaison avec le médicament devrait être systématique et systématiquement pris en charge, concluent les auteurs.

Source: JAMA December 25, 2013 doi:10.1001/jama.2013.282533 Cognitive Behavioral Therapy Plus Amitriptyline for Chronic Migraine in Children and Adolescents (Visuel © Zlatan Durakovic - Fotolia.com)

Lire aussi sur la Thérapie cognitivo-comportementale, sur la Migraine

Autres actualités sur le même thème