Vous recherchez une actualité
Actualités

MIGRAINE: La thérapie de stimulation du SPG pour l'engourdir

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 2 semaines
SIR

Guidé par l’image, par radiologie interventionnelle par voie intranasale, le traitement de la migraine chronique peut nécessiter moins de médicaments anti-douleur, révèle cette étude présentée au dernier congrès annuel de la Society of Interventional Radiology (SIR). Cette innovation thérapeutique, réservée aux patients qui souffrent de migraines sévères et chroniques, semble apporter des résultats rapides et en partie durables.

Les cliniciens de l'Albany Medical Center et de State University de New York (Saratoga Springs) ont testé leur traitement guidé par l'image, appelé thérapie de stimulation du SPG (intranasal sphenopalatine ganglion- SPG) et apportent avec ce traitement un soulagement suffisamment significatif à leurs patients que ceux-ci ont pu réduire leur traitement médicamenteux. Le ganglion sphénopalatin, un faisceau nerveux situé derrière la racine du nez appartenant au système nerveux est une cible bien documentée pour traiter la douleur, en particulier celle liée aux migraines.


Les migraines sont l'une des maladies les plus courantes et les plus handicapantes, avec des conséquences importantes aussi en termes de coûts, et les traitements médicamenteux standards n'offrent pas de guérison définitive. Les chercheurs de l'Albany Medical Center ont testé cette nouvelle thérapie centrée sur le patient, ils montrent sa capacité à « briser le cycle de la migraine » et à améliorer rapidement la qualité de vie des patients. Leur étude a été menée auprès de 112 patients souffrant de migraine ou de maux de tête, ayant évalué la sévérité de leurs maux sur une échelle visuelle analogique allant de 1 à 10. Le traitement consiste à insérer un cathéter de la taille d'un spaghetti via les voies nasales et à administrer de la lidocaïne au ganglion sphénopalatin.

Les résultats sont concluants :

· Avant le traitement, les patients rapportaient un score d'évaluation moyen de 8,25, avec des scores >4 au moins 15 jours par mois.

· Le lendemain du traitement, les évaluations étaient en moyenne descendues à 4,10,

· 30 jours plus tard, les scores moyens étaient toujours à de 5,25, ce qui représente une réduction de 36% des niveaux de douleur.

· Certains patients signalent un soulagement immédiat et réduisent leurs visites aux urgences,

· enfin, 88% des participants sont capables de réduire ou de supprimer les médicaments

« L'administration locale de lidocaïne dans le ganglion sphénopalatin est comparable à un bouton « reset » qui remet donc à zéro le cycle de la migraine dans le cerveau », et quand l'engourdissement initial de la lidocaïne se dissipe, le déclencheur de la migraine semble n'avoir qu'un effet diminué.

Si la thérapie est bien présentée comme une solution temporaire, non seulement elle peut être répétée, si nécessaire, mais surtout, à chaque session, les niveaux de douleur sont réduits.

De prochains résultats seront publiées à 6 mois, et une nouvelle étude prospective, plus large et en double aveugle, doit valider ces premiers résultats très prometteurs dans le traitement des migraines chroniques.

Source: Society of Interventional Radiology Feb 2015 Abstract 77 Image-guided sphenopalatine ganglion blocks: An IR solution for chronic headaches (Vignette Autonomic Technologies®, visuel NIH)

Plus d'études sur la Migraine

Autres actualités sur le même thème