Vous recherchez une actualité
Actualités

MUCOVISCIDOSE: Une thérapie génique par inhalation stabilise la maladie

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 2 semaines
The Lancet Respiratory Medicine

Cet essai de thérapie génique pour traiter la mucoviscidose (ou fibrose kystique) montre une stabilisation et, chez certains patients, une amélioration significative de la fonction pulmonaire vs placebo. Cette thérapie, basée sur une solution de fragments d'ADN apportant des copies normales du gène défectueux aux cellules pulmonaires, présente aussi un avantage non négligeable, celui de son mode d’administration, par inhalation. Conclusions dans le Lancet Respiratory Medicine.

La mucoviscidose est une maladie héréditaire rare causée par les mutations d'un seul gène CFTR (pour Cystic fibrosis transmembrane conductance regulator) qui code pour une protéine du même nom « chargée » d'assurer le transport d'ions chlorure. Son absence inhibe les mécanismes de défenses antimicrobiennes et conduit à des infections pulmonaires chroniques mortelles. La maladie affecte 1 nouveau-né/2.500 et 90.000 personnes seraient atteintes dans le monde. Depuis l'identification, en 1989 du gène coupable, 2.000 mutations ont été répertoriées et de multiples recherches ont été entreprises pour tenter de délivrer un gène CFTR corrigé aux cellules pulmonaires. Sans succès jusqu'à cet essai prometteur.


Ici, les chercheurs du UK Cystic Fibrosis Gene Therapy Consortium ont suivi durant 2 années 136 patients âgés de 12 ans ou plus et atteints de mucoviscidose. Les participants ont été répartis au hasard pour recevoir soit 5 ml de solution « génique » (pGM169 / GL67A) à inhaler soit une solution saline (placebo) une fois par mois, durant 1 an. Leur fonction pulmonaire a été évaluée en utilisant la mesure du Volume Maximal Expiré en 1 seconde (VEMS). L'analyse constate qu'après un an de traitement,

· les 62 patients qui ont reçu la thérapie génique présentent un VEMS supérieur de 3,7% vs témoins,

· ce qui suggère une stabilisation plutôt qu'une véritable amélioration de la fonction respiratoire.

· Cependant, certains patients répondent mieux que d'autres : 50% de ces patients présentent une amélioration significative soit un VEMS augmenté de 6,4%.

· Enfin, la thérapie génique est bien tolérée.

Les chercheurs sont positifs. L'auteur principal, le Dr Eric Alton de l'Imperial College de Londres, commente : «Les patients qui ont reçu la thérapie génique ont montré une amélioration de la fonction pulmonaire modeste mais significative, sans effets indésirable grave (…) les résultats sont prometteurs pour certains patients qui répondent mieux que les autres ».

Actuellement, l'équipe poursuit cette piste prometteuse avec d'autres études de thérapie génique non virale en testant différentes doses ou combinaisons avec d'autres traitements.

Source: The Lancet Respiratory Medicine July 3, 2015 DOI: 10.1016/S2213-2600(15)00245-3 Repeated nebulisation of non-viral CFTR gene therapy in patients with cystic fibrosis: a randomised, double-blind, placebo-controlled, phase 2b trial

Plus d'études sur la Mucoviscidose

Autres actualités sur le même thème