Vous recherchez une actualité
Actualités

NEURO: Nous ne voyons bien que ce que nous voulons voir

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 2 semaines
Journal of Neuroscience

Ces neuroscientifiques de la Carnegie Mellon University nous expliquent comment notre cerveau fonctionne pour sélectionner ce que nous voulons voir. La compréhension de ce mécanisme, entre cortex visuel et cortex pariétal, présenté dans l’édition de décembre 2011 du Journal of Neuroscience, est une découverte majeure sur la cognition visuelle et va permettre de guider la recherche sur les troubles du déficit de l'attention visuelle.

Les auteurs donnent cet exemple : Vous recherchez un stylo en particulier sur votre bureau, encombré, comment fonctionne votre cerveau pour le localiser visuellement?


Ces neurologues ont pu identifier la manière dont différentes régions neurales communiquent pour décider ce qui importe visuellement, ou à quoi il faut faire attention et ne pas faire attention. La recherche repose sur l'utilisation de techniques d'imagerie cérébrale, du spectre de diffusion et montrer comment le cortex visuel et le cortex pariétal s'envoient des informations par des connexions de la substance blanche, afin de choisir les informations à voir.

C'est une compréhension du processus de l'attention, que nous proposent ces scientifiques, et d'un va-et-vient de l'information visuelle des yeux vers le cerveau, résume Adam S. Greenberg, du Département de psychologie et auteur principal de l'étude. «Avec autant d'informations dans notre champ visuel, un système nous aide à savoir à quoi faire attention», ajoute Marlene Behrmann, professeur de psychologie à la CMU, expert renommé dans l'utilisation de l'imagerie cérébrale pour étudier le visuel système de perception. "Chacun peut guider son propre système sensoriel d'une manière intelligente, ce qui facilite nos différentes actions dans la vie ».

Cortex visuel et cortex pariétal : L'équipe ra mené 2 séries d'expériences avec 5 adultes. Ils ont d'abord utilisé des scanners cérébraux pour identifier les régions dans le cerveau responsables du traitement visuel et de l'attention. Les participants devaient d'abord examiner un point au centre de l'écran alors que 6 « stimuli » dansaient autour du point. Puis ils devaient répondre aux stimuli, un par un. Ces expériences ont permis aux chercheurs de localiser 2 régions clés, le cortex visuel et le cortex pariétal.

La connectivité entre ces régions : Les chercheurs ont recueilli des données anatomiques de connectivité du cerveau par la substance blanche, en observant par imagerie du spectre de diffusion les cerveaux des participants, durant ces expériences. Ils découvrent que les connexions de la substance blanche sont mappées systématiquement, ce qui signifie des connexions directes existent entre cortex visuel et cortex pariétal.

« Parce que nous savons que la formation peut modifier la substance blanche, il pourrait être possible, grâce à la formation, d'accroître notre capacité à filtrer les informations pertinentes et à rejeter les non-pertinentes », concluent les chercheurs.


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages