Vous recherchez une actualité
Actualités

NUTRITION: Les produits allégés responsables de prise de poids?

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 2 semaines
Behavioral Neuroscience

Ces chercheurs en neurosciences expliquent que certains aliments allégés en matières grasses « trompent » notre métabolisme en promettant à notre corps qu’il va recevoir des calories qu’il ne recevra en fait jamais. Les substituts utilisés dans les aliments allégés pour imiter le sucre ou les graisses interfèrent ainsi avec notre capacité à prédire la teneur en calories d'un aliment basée sur la texture, le goût et l'odorat. Passer par la case « aliments allégés » pourrait être un détour dangereux menant en fin de compte à la prise de poids.

Cette étude intéressante, menée sur des rats nourris pendant 4 semaines de chips Pringles riches en matières grasses ou allégées en matières grasses montre que passer d'un produit allégé à un produit standard implique une prise de poids bien supérieure…en tous cas chez le rat.


En fait, le régime chips allégées en graisses contenait un substitut artificiel appelé olestra, qui imite le goût de la graisse, mais ne peut pas être absorbé durant la digestion. Ce substitut, Olestra est utilisé dans de nombreux produits alimentaires aux États-Unis, mais n'est pas disponible en Europe. Lorsque tous les rats ont ensuite été mis au régime chips riches en graisses, ceux qui étaient « passés » par le régime allégé ne parvenaient plus à s'arrêter de prendre du poids et beaucoup plus que les rats mis depuis toujours au régime chips riches en graisses.

Les signaux sensoriels des aliments qui sont riches en sucre ou en graisse déclenchent certains processus biologiques, comme la libération d'hormones ou des changements dans le métabolisme. Les substituts à faible teneur en calories qui imitent le sucre et la graisse peuvent, selon les chercheurs, interférer avec ces réponses et le préalable, appris, que les aliments sucrés ou gras sont une source riche de calories.

La responsabilité des substituts: Les chercheurs suggèrent que les substituts imitant le goût et la sensation des matières grasses interfèrent avec la capacité du corps à prédire la teneur en calories d'un aliment basée sur la texture, le goût et l'odorat. Certes, on peut objecter que les humains peuvent parvenir à contrôler leur comportement en période de régime mais il reste préférable d'opter pour une diminution des aliments riches en graisse plutôt que d'opter pour des aliments allégés en matières grasses.

Source: Behavioral Neuroscience, Vol 125(4), Aug 2011, 512-518. Fat substitutes promote weight gain in rats consuming high-fat diets. (Visuel © Richard Villalon - Fotolia.com)

Autres actualités sur le même thème