Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: 42% des américains pourraient être obèses d'ici 2030

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 4 jours
American Journal of Preventive Medicine

Ces chercheurs de la Duke ont estimé l’augmentation de la prévalence de l’obésité aux Etats-Unis, au cours des 20 prochaines années et, a contrario, les économies encore possibles en coûts de santé : Maintenir les niveaux actuels d’obésité, donc parvenir à la contrôler pourrait permettre une économie de près de 550 milliards de dollars au cours des deux prochaines décennies, d’où l’appel lancé par les auteurs à intensifier encore la lutte contre l’obésité. Des conclusions publiées dans l’édition du 7 mai de l'American Journal of Preventive Medicine et vont être discutées à la « Weight of the Nation conference » de CDC à Washington.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le Pr Eric Finkelstein, professeur agrégé de recherche à l'Institut mondial de la santé de la Duke University a mené cette étude à partir des données du système de surveillance américain et des statistiques de différents ministères.


L'étude estime,

· à 42% le taux de prévalence de l'obésité aux Etats-Unis en 2030 avec 32 millions de personnes obèses supplémentaires sur 20 ans.

· une augmentation de 33% de la prévalence de l'obésité et de 130% de la prévalence de l'obésité sévère au cours des deux prochaines décennies.

· la prévalence de l'obésité sévère (IMC > 40) pourrait atteindre 11% d'ici 2030, soit plus du double de la prévalence 2010 (5%) et donc entraîner une augmentation conséquente des comorbidités de l'excès de poids, donc des dépenses de santé et des taux d'absentéisme.

Aux Etats-Unis, 1 point (%) de prévalence en moins signifie 2.6 millions d'adultes obèses en moins en 2020 et 2,9 millions d'adultes obèses en moins en 2030.

· Cette réduction de la tendance estimée permettrait aussi une réduction des dépenses annuelles de santé de 4 milliards de $ en 2020 et de 4,7 milliards de $ en 2030.

· Au total, sur les deux prochaines décennies, un point de pourcentage de réduction permettrait de réduire les dépenses de santé de 85 milliards de $ (9,3) milliards d'euros.

· Enfin, si la prévalence de l'obésité restait au niveau de 2010, c'est une économie de 549.5 milliards de dollars qui serait possible.

Les stratégies les plus efficaces sont un mode de vie plus sain et plus actif, rappellent les auteurs qui veulent aussi rendre ces choix de vie plus accessibles : «Les gens doivent opter pour des choix sains, mais les choix sains doivent d'abord être accessibles ». Sont évoqués l'accès accru aux installations récréatives et sportives, les améliorations dans l'urbanisme, la mise en place et l'accès aux programmes sociaux anti-obésité et de promotion de la santé mais aussi l'accès à de nouveaux médicaments ou à d'autres interventions…

Toutes ces actions doivent être étudiées, en particulier lors de la conférence des CDC, en fonction de leur potentiel de réussite dans la lutte contre l'obésité, le coût de mise en place de ces différentes stratégies pouvant désormais être mis en balance avec les coûts astronomiques de l'épidémie d'obésité, tel qu'estimés par cette étude.

Source: American Journal of Preventive Medicine June 2012, Vol. 42, No. 6 Obesity and Severe Obesity Forecasts Through 2030 (Vignette NHS)

Accéder à nos dossiers

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire
Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème