Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ, SURPOIDS: Votre supermarché a sa part de responsabilité

Actualité publiée il y a 9 années 3 mois 2 semaines
PLoS ONE

Faites-vous vos courses d’alimentation dans un supermarché discount ? Ou loin de chez vous pour payer moins cher? Car le choix de votre supermarché habituel peut affecter votre poids, selon cette étude, menée par l’Inserm et publiée dans l’édition du 4 avril de la revue PLoS ONE. Cette étude sur l'influence de l'environnement alimentaire sur le poids montre qu’à alimentation bon marché, poids généralement plus élevé...

L'étude, menée par des chercheurs de l'Inserm, de l'Université Pierre et Marie Curie-Paris mais aussi de l'University of South Australia, de Melbourne, de l'University de l'Illinois, de Montréal,…à Paris, de 2007 à 2008, constate que les participants qui font leurs courses dans des supermarchés discount, situés dans des zones à niveau d'éducation peu élevé, ou dans les supermarchés discount, moins chers car situés loin de leur propre quartier d'habitation ont des indices de masse corporelle (IMC) bien plus élevés.


L'étude a porté sur les données de l'étude de cohorte RECORD (région parisienne, en France, 2007-2008). Les 7.131 participants ont été interrogés sur leur supermarché habituel (nom de marque et localisation), soit au total, 1.097 supermarchés différents.

· Seuls 11,4% des participants font leurs courses à proximité de leur résidence. 88.6% et 35.8% des participants ne font pas leurs courses à proximité de chez eux ou même dans leur ville (respectivement).

· Après prise en compte de l'environnement résidentiel, les participants qui font leurs courses dans le même supermarché présentent des niveaux d'IMC comparables !

· Après ajustement avec le type de quartier, l'environnement…, les clients des supermarchés hard discount présentent un IMC plus élevé que les autres enseignes.

· Les achats dans les supermarchés discount sont associés à un poids corporel encore plus élevé chez les personnes à faible niveau d'éducation que chez les participants à niveau d'éducation élevé.

· Plus le supermarché est éloigné du lieu de résidence, plus l'IMC est élevé.

Des résultats peu surprenants alors que de nombreuses études ont déjà associé des quartiers plus défavorisés, des pouvoirs d'achat moins élevés à un risque accru d'obésité. Ici, les auteurs suggèrent néanmoins des interventions de prévention pour lutter contre l'excès de poids , ciblées dans certains supermarchés, avec l'objectif de modifier les comportements d'achat, …mais il est peu probable que les enseignes autorisent de telles opérations.

Source: PLoS ONE Research Article, published 04 Apr 2012 10.1371/journal.pone.0032908 Associations of Supermarket Characteristics with Weight Status and Body Fat: A Multilevel Analysis of Individuals within Supermarkets (RECORD Study) (Vignette PNNS)

Accéder à notre dossier Obésité de l'enfant (1/6) (Santé log Petite Enfance-) Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème