Vous recherchez une actualité
Actualités

PERTE de POIDS: Quand le corps ne répond plus aux régimes

Actualité publiée il y a 6 années 12 mois 2 jours
AAAS

La perte de poids ralentit-elle alors que le corps s'adapte aux régimes ? Un régime amaigrissant devrait prendre en compte les changements dans le métabolisme liés au régime alimentaire, explique le Dr Kevin Hall des National Institutes of Health (NIH) dans sa présentation à la réunion annuelle de l'Association Américaine pour l'Avancement de la Science (AAAS), à Vancouver. En bref, des changements alimentaires modifient le métabolisme du corps et la composition corporelle, ce qui rend difficile le lien entre le régime alimentaire et le poids. La perte de poids n’est donc pas un long fleuve tranquille.

Plus avant, son étude explique que les lignes directrices ne tiennent pas compte des changements du métabolisme identifiés et que la perte de poids visée prendrait le double de la durée généralement estimée pour y parvenir.


Basée sur un modèle mathématique des NIH, utilisé pour estimer la perte de poids liée à un individu, un régime alimentaire et une activité physique donnés, l'étude du Dr. Hall déjoue ce modèle. Cet outil en ligne du NIH, qui prend d'ailleurs en compte le métabolisme, suggère qu'une réduction de l'apport énergétique de 100 kilojoules (environ 24 calories) par jour se traduirait par une réduction du poids corporel d'environ 1kg dont la moitié à environ un an et 95% dans les 3 ans. Cette estimation conduit, évidemment à de grandes attentes de perte de poids, jugées irréalistes par le Dr. Hall.

Le Dr Hall, conclut que,

· la perte de poids en réponse à un changement de l'apport énergétique est généralement lente et dépend de la composition corporelle individuelle et des modifications du métabolisme,

· qu'en général, un adulte en surpoids qui réduit son apport énergétique moyen de 24 calories par jour perdrait à terme de plusieurs années, 1kg,

· que plus l'objectif de perte de poids est élevé, plus il faut de temps pour l'atteindre, et encore plus de temps pour se stabiliser…

L'activité physique (150 minutes par semaine pour les adultes) est une composante nécessaire d'une stratégie de perte de poids, rappelle l'auteur. Les objectifs doivent rester réalistes et adaptés au mode de vie de chacun. Si le poids représente un véritable problème de santé, il est préférable de voir un professionnel de la santé. Mais, pour la plupart des personnes en surpoids, perdre seulement 5% de poids corporel présente des avantages pour la santé, comme la baisse la pression artérielle et la réduction du risque de diabète.

Source: AAAS Meeting February 20 2012 The Calculus of Calories: Mathematical Modeling of Body Weight Dynamics. (Visuels NHS)

Accéder aux dernières actualités sur la Perte de poids

Lire aussi : OBÉSITÉ: Un capteur des graisses défectueux dans 60% des cas

Accéder à toutes les actualités sur l'Obésité

Accéder à notre dossier Obésité de l'enfant (1/6) (Santé log Petite Enfance-) Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier


Interstitiel escarre

Autres actualités sur le même thème

Pages


Interstitiel escarre