Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉPARATIONS pour nourrisson: Une pointe d'ail pour éliminer les pathogènes?

Actualité publiée il y a 6 années 2 mois 3 semaines
Applied and Environmental Microbiology

«L'ail est bon pour votre bébé !», révèle cette étude de l'Université de Colombie-Britannique. Cette très sérieuse recherche, publiée dans la revue Applied and Environmental Microbiology, identifie 2 composés dérivés de l'ail, le sulfure de diallyle et l’ajoène qui réduisent considérablement le risque de contamination par Cronobacter sakazakii dans préparations pour nourrissons en poudre sèche.

Les préparations en poudre pour nourrissons semblent être le vecteur de contamination de ce bacille de la famille des entérobactéries, E. sakazakii, à l'origine d'infections rares mais sévères touchant donc particulièrement les prématurés et les très jeunes enfants mais aussi les personnes âgées et les sujets immunodéprimés. Les personnes les plus à risques sont les nourrissons de moins de 4 à 5 semaines qui peuvent développer de graves pathologies comme la méningite, la septicémie, des bactériémies et l'entérocolite nécrosante. L'infection est rare mais des éclosions d'infections à C. sakazakii ont eu lieu dans le monde entier.


Les chercheurs ont utilisé le séquençage de l'ARN et le laser microscopique pour identifier le mécanisme antimicrobien de ces composés de l'ail, le sulfure de diallyle et l'ajoène, sur l'agent pathogène. Une « trace » des 2 composés identifiés, s'avère extrêmement efficace pour tuer C. sakazakii. Il le serait également dans le processus de fabrication des produits alimentaires, explique l'auteur, Xiaonan Lu, professeur adjoint de sécurité alimentaire. Selon Lu, ces composés de l'ail pourraient être utilisés pour prévenir la contamination de sakazakii C sur les surfaces de contact alimentaire mais aussi à chaque étape de la production alimentaire, de la transformation à la livraison. Une alternative naturelle aux produits chlorés généralement utilisés, en particulier pour le nettoyage des unités de production de produits laitiers.

Dans un premier temps ces données ouvrent une nouvelle voie pour diminuer le risque de contamination des formules en poudre infantiles.

Ce n'est pas la première étude à rapporter ce bénéfice de l'ail : Une étude de la Washington State University avait déjà suggéré les qualités protectrices de l'ail contre les infections alimentaire et montrait une efficacité multipliée par 100 du sulfure de diallyle en comparaison de certains antibiotiques contre Campylobacter jejuni organisé en biofilm.

Sources: Applied and Environmental Biology 22 November 2013, doi: 10.1128/AEM.03460-13 Investigating Cronobacter sakazakii responses to garlic-derived organosulfur compounds: a systematic study of pathogenic bacteria injury using high-throughput whole transcriptome sequencing and confocal micro-Raman spectroscopy

Journal of Antimicrobial Chemotherapy May 1, 2012 doi: 10.1093/jac/dks138 Antimicrobial effect of diallyl sulphide on Campylobacter jejuni biofilms

Anses Enterobacter sakazakii
Lire aussi: ALLAITEMENT: Trop d'alu dans les préparations pour nourrissons -
PRÉPARATIONS pour NOURRISSONS: Seul un pays sur 5 respecte les recommandations -

Autres actualités sur le même thème