Vous recherchez une actualité
Actualités

PROTELOS: L'EMA confirme le risque de thrombose veineuse et d'allergies cutanées

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 2 jours
European Medicine Agency

Environ 220.000 personnes sont traitées par le ranélate de strontium (Protelos) en France. Les données de pharmacovigilance montrent aujourd’hui 199 cas d’effets indésirables graves soit thrombo-emboliques veineux soit d’allergies cutanées ce qui a conduit l’Afssaps à demander une réévaluation du produit à l’Agence européenne (EMA). Au 15 Mars 2012, l’EMA et son Comité des médicaments à usage humain (CHMP) maintiennent un rapport positif bénéfice-risque mais confirment la contre-indication chez les patients à risque ou à antécédent de thromboembolie veineuse (TEV) ainsi que chez ceux qui sont immobilisés. Des restrictions qui seront portées sur la notice du médicament.

Protelos® (ranélate de strontium) est utilisé chez la femme ménopausée dans le traitement de l'ostéoporose afin de réduire le risque de fractures osseuses. Depuis 2007, il fait l'objet d'une surveillance renforcée suite au signalement, pour la France seule, de 27 réactions allergiques graves à type de DRESS (Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Syndrome) et près de 150 accidents thromboemboliques veineux. Parmi ces cas, 12 décès ont été signalés.


Protelos du laboratoire Servier, est autorisé dans l'UE depuis 2004 pour réduire le risque de fractures vertébrales et de la hanche dans le traitement de l'ostéoporose chez la femme ménopausée. En France, son AMM a été renouvelée en mai 2011 et le médicament est sous surveillance renforcée depuis 2007. Un décret vient de limiter son champ de remboursement. En octobre dernier l'Afssaps avait décidé de saisir l'agence européenne du médicament (EMA) afin d'engager une procédure de réévaluation du rapport bénéfice/risque du ranélate de strontium (Protelos®). Dans le même temps, elle avait mis en garde les professionnels, recommandant déjà de restreindre l'emploi du médicament aux patientes de moins de 80 ans ayant une contre-indication ou une intolérance aux bisphosphonates et à risque élevé de fractures. La France attendait donc les conclusions de l'EMA.

Comment agit Protelos ? La substance active de Protelos, le ranélate de strontium, agit sur la structure osseuse. Une fois dans l'intestin, le ranélate de strontium libère du strontium, qui est absorbé dans l'os. L'action du strontium dans l'ostéoporose n'est pas totalement compris -explique l'EMA-, mais connu pour stimuler la formation osseuse et réduire sa dégradation.

Des risques de TEV et de graves réactions allergiques cutanées -DRESS (Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Syndrome), EMIS (syndrome de Stevens-Johnson, syndrome) et RTE (syndrome de Lyell), ont été signalésavec Protelos, sont connus et sous surveillance étroite en France et en Europe. Ces risques ont été identifiés en particulier par l'étude clinique française.

L'EMA conclut sur la base des données des études cliniques et de celles apportées par le fabricant, que Protelos est efficace pour réduire le risque de fractures de la colonne vertébrale et la hanche chez les femmes ménopausées souffrant d'ostéoporose. Mais les différents risques évoqués (TEV, réactions allergiques) devront être ajoutés à la notice du produit dont un avertissement sur le risque de TEV chez les patients âgés de plus de 80 ans. L'EMA confirme la position de l'Afssaps : Les médecins ne doivent pas prescrire Protelos aux patients atteints ou à antécédent de TEV.

Sources: EMA « European Medicines Agency confirms positive benefit-risk balance of Protelos/Osseor, but recommends new contraindications and revised warnings” Afssaps Communiqué du 7 octobre et Fiche Protelos®, Haute Autorité de Santé Protelos® Avis du 11 mai 2011 MHRA « Strontium ranelate (Protelos): risk of severe allergic reactions”, EMA “EMEA recommends changes in the product information for Protelos/Osseor due to the risk of severe hypersensitivity reactions”, NICE “Alendronate, etidronate, risedronate, raloxifene and strontium ranelate for the primary prevention of osteoporotic fragility fractures in postmenopausal women (amended)

Toutes les actus sur Protelos®

Autres actualités sur le même thème