Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ des MIGRANTS: Pourquoi il faut garantir l'accès aux soins de santé

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 3 semaines
BMJ

Des arguments économiques s’il en fallait, viennent ici étayer les droits humains internationaux. Ce nouveau rapport de l’Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne, commenté dans le British Medical Journal démontre que non seulement l'accès des migrants, en situation irrégulière, aux soins de santé ne contribuerait pas seulement à répondre au droit de chacun à la santé physique et mentale, mais serait également efficient au plan économique. Donner accès aux migrants à la prévention plutôt que d'attendre la nécessité de soins d'urgence, génèrerait pour l’Europe des économies importantes.


Les chercheurs de l'Agence européenne ont estimé les dépenses de santé liées aux migrants, dans 2 domaines, la prénatalité et l'hypertension, et dans 3 pays représentatifs des différentes situations économiques européennes, l'Allemagne, la Grèce et la Suède. Les chercheurs ont travaillé sur les données de prévalence de l'hypertension chez les populations migrantes dans ces 3 pays et ont examiné les coûts du traitement standard et d'urgence pour l'ensemble des migrants qui en auraient besoin. L'analyse montre que :

· Fournir des soins de santé réguliers aux patients hypertendus pourrait

- entraîner une économie d'environ 9 % en l'espace d'un an,

- 13 % après cinq ans,

- et 16 % au cours de la vie ;

- contribuer à prévenir plus de 300 AVC et plus de 200 crises cardiaques pour 1.000 migrants dans chaque pays.

· De meilleurs soins prénataux pourraient générer, en 2 ans, des économies pouvant atteindre

- jusqu'à 48 % en Allemagne et en Grèce

- et jusqu'à 69 % en Suède.

Apporter aux migrants des traitements préventifs plutôt que d'attendre les soins d'urgence génèrerait des économies sur les dépenses de santé.

- En Allemagne (voir visuel ci-contre) et en Suède, dans le cas de l'hypertension, l'économie atteindrait plus de 80.000 € pour 1.000 personnes traitées, en Grèce plus de 65.000 €.

- Sur les soins périnatals, alors qu'ils atteignent aujourd'hui, en cas de faible poids de naissance, 22.451€ en Allemagne, 19.000€ en Grèce et 33.000€ en Suède, l'étude estime que si toutes les femmes migrantes recevaient ces soins, 4 à 5 cas/1.000 de faible poids de naissance pourraient être évités chaque année.

Même en utilisant un modèle simple pour estimer les coûts, les implications sont claires: attendre l'urgence pour traiter non seulement met en danger la santé du patient, mais entraîne des coûts de santé supplémentaires.

Source: BMJ2015;351:h4806 07 September 2015 Providing preventive care to migrants saves money, study finds

UE Agency for Fundamental Rights Sep 2015 Cost of exclusion from healthcare. The case of migrants in an irregular situation

Autour de l'Aide médicale d'Etat

Autres actualités sur le même thème