Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉCURITÉ ROUTIÈRE: 5 grands axes de lutte sévère contre la mortalité routière

Actualité publiée il y a 8 années 6 mois 1 semaine
Comité interministériel de la sécurité routière (CISR)

5 axes retenus lors de ce 4è Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) pour lutter contre l’augmentation de la mortalité routière constatée sur les routes françaises depuis le début de l’année et le “relâchement des comportements”. Désormais les excès de vitesse, la lutte contre l’alcool ou l’utilisation du mobile au volant seront sanctionnés plus sévèrement, par des amendes pouvant aller jusqu’à 1.500 euros et le retrait de jusqu’à 8 points de permis. Une politique routière qui se veut désormais répressive sur les routes mais éducative aussi, avec l’expérimentation de formations à la sécurité routière dans les écoles et une formation obligatoire au deux-roues en cas de reprise après 5 ans d'interruption.

C'est au jour du lancement de la décennie mondiale d'action pour la sécurité routière (2011- 2020) par l'ONU et l'OMS, qu'a statué ce 4è Comité interministériel qui débouche sur une mesure immédiate, la mise en place de contrôles renforcés sur les routes, et tout particulièrement au cours des week-end prolongés du mois de juin.


Dissuader les excès de vitesse:

· Désormais les excès de vitesse de plus de 50 km/h seront désormais qualifiés de délit.

· Les avertisseurs de radars seront interdits.

· Les panneaux indiquant la présence de radars fixes seront supprimés.

· 1 000 nouveaux radars seront déployés d'ici à la fin de l'année 2012.

Lutter contre l'alcoolémie et les stupéfiants sur la route, présents dans 30% des accidents mortels

· Les infirmiers pourront procéder à une prise de sang permettant de vérifier le taux d'alcool ou la présence de stupéfiants

· L'utilisation d'un éthylotest anti-démarrage sera rendue obligatoire pour l'ensemble des transports en commun.

· Toute alcoolémie en situation de conduite supérieure à 0,8 g/l sera sanctionnée par le retrait de 8 points, contre 6 actuellement.

Sécuriser l'usage du deux-roues motorisé (24% des personnes tuées sur la route pour moins de 2% du trafic).

· Les plaques d'immatriculation pour les deux-roues motorisés seront de plus grande taille.

· L'usage d'une moto après 5 années d'interruption devra passer par une formation.

· Les conducteurs de motos et de tricycles devront porter un équipement rétro-réfléchissant.

Renforcer la vigilance au volant et combattre tous les facteurs qui réduisent l'attention portée à la conduite

· Téléphoner en conduisant, le téléphone tenu en main, sera sanctionné par une contravention de 4ème class et le retrait de trois points du permis de conduire.

· Des solutions techniques seront développées pour permettre de limiter les conversations téléphoniques au volant.

· Les sanctions pour conduite d'un véhicule avec un appareil à écran en fonctionnement dans le champ de vision du conducteur seront aggravées

Donner plus de place aux citoyens dans la politique de sécurité routière

· Création d'un nouveau Conseil national de la sécurité routière

· Expérimentation menée dans 80 lycées de sensibilisation à la sécurité routière à partir de la rentrée 2011.

Ces mesures font suite à un dernier bilan très alarmant avec l'aggravation de la mortalité routière en avril 2011 de +19,9% suite à une série d'accidents particulièrement graves et à un relâchement préoccupant des comportements.

11 mai 2011 - Comité interministériel de la sécurité routière

Lire aussi : ALCOOL au VOLANT: Des mesures plus strictes pour les jeunes?

SÉCURITÉ ROUTIÈRE: L'accident, une fois sur 10, c'est le téléphone au volant

ALCOOL au volant : Anti-démarreur, un dispositif de prévention éprouvé aux Etats-Unis -

Accéder aux dernières actualités sur le Sécurité routière