Vous recherchez une actualité
Actualités

SODAS LIGHT: Leur consommation engraisse le tour de taille

Actualité publiée il y a 4 années 8 mois 1 semaine
Journal of the American Geriatrics Society

Cette étude de l’Université du Texas vient confirmer l’un des effets de la consommation trop fréquente de sodas, le développement de la graisse abdominale, facteur de risque majeur de diabète et de maladie cardiaque. Ses conclusions, présentées dans le Journal of the American Geriatrics Society viennent confirmer de toutes récentes données montrant que même les sodas light ont cet effet chez les adultes plus âgés.

Consommer régulièrement du soda, au-delà de 65 ans, c'est donc s'exposer à voir son tour de taille augmenter selon l'analyse des données de cette étude observationnelle, la San Antonio Longitudinal Study of Aging (SALSA) portant sur l'état de santé et les modes de vie de 749 participants, dont 466 suivis durant plus de 9 ans. Le nombre de sodas consommés, light ou pas et le tour de taille des participants ont été renseignés, avec d'autres paramètres, à l'occasion de 4 visites de suivi.


· Parmi les participants ne consommant pas de boissons gazeuses light, le tour de taille a augmenté de moins de 1 cm en moyenne sur la période de suivi.

· Chez les participants à consommation occasionnelle, soit moins d'un soda par jour, le tour de taille a augmenté de plus de 5 cm.

· Chez les participants consommateurs de sodas light au quotidien, le tour de taille a augmenté de près de 8 cm.

Un tour de taille augmenté à un âge avancé, c'est une augmentation disproportionnée de la graisse viscérale et du risque de nombreuses maladies : La graisse abdominale, rappellent les auteurs, est un fléau chez les personnes plus âgées : Car elle implique non seulement de la graisse sous la peau, mais aussi de la graisse viscérale ou accumulée autour des organes internes. De nombreuses études l'ont associée au risque d'inflammation, de maladie métabolique et de diabète, d'événements cardiaques comme la crise cardiaque et l'AVC, le cancer et un risque accru de décès prématuré.

Ainsi, le suivi montre, qu'au-delà de l'augmentation du tour de taille, l'augmentation de la graisse abdominale chez les consommateurs réguliers de sodas est 3 fois plus élevée que chez les non-consommateurs et associée à une incidence plus importante de maladies cardiaques et métaboliques.

La consommation de sodas est bien un facteur indépendant de graisse abdominale chez les adultes plus âgés : Une précédente étude, de la même équipe (2008) avait déjà montré l'association entre la consommation totale de boissons sucrées light, et le gain de poids à long terme avec un IMC et un risque d'obésité directement corrélés à l'apport de boissons light. Dans cette nouvelle recherche, le plus remarquable est que les facteurs de confusion, tels que le tour de taille initial, le niveau d'exercice pratiqué, le tabagisme ou le diabète pré-existant ont été pris en compte.

Sodas et risque cardio-métabolique, une relation de causalité ? Ici, les chercheurs montrent que sur près d'une décennie, le tour de taille a augmenté de manière significative, d'une manière dose-réponse, avec l'augmentation de l'apport de soda dans ce groupe de personnes âgées. Des résultats qui confirment ceux de précédentes études, soit ce risque accru à long terme de diabète, de crise cardiaque, d'AVC et autres problèmes médicaux majeurs. Enfin, les auteurs notent que l'association –ou la relation- est encore plus significative chez les participants déjà en surpoids ou obèses à l'inclusion dans l'étude.

Source: Journal of the American Geriatrics 17 MAR 2015 DOI: 10.1111/jgs.13376 Society Diet Soda Intake Is Associated with Long-Term Increases in Waist Circumference in a Biethnic Cohort of Older Adults: The San Antonio Longitudinal Study of Aging

Plus d'études sur les effets des sodas sur la Santé

Lire aussi : SODAS LIGHT: Les plus âgés devraient éviter -

Autres actualités sur le même thème